Suivez-nous :

Comment financer son activité quand on est Auto-Entrepreneur ?

En France, plus de la moitié des créateurs d’entreprise (54%) se lancent dans leur projet avec un investissement initial de moins de 8 000 € (cf étude Sine INSEE sur les créateurs d’entreprise en 2014).

Contrairement aux idées reçues, créer son entreprise ne nécessite pas nécessairement de grandes sommes d’argent.

Mais quels sont les moyens de se financer quand on est Auto-Entrepreneur ? On vous liste ici nos préférés.

Dans quels cas recourir à un financement et à quelles difficultés s’attendre quand on est auto-entrepreneur ?

Bien sûr, la nature du projet et son ambition déterminent la hauteur de l’investissement et ses sources du financement. Apport personnel, Love Money (c’est-à-dire l’appui financier des proches), crowdfunding, levée de fonds, ou prêt bancaire : l’auto-entrepreneur qui cherche des financements doit le plus souvent envisager la combinaison d’une ou plusieurs de ces ressources.

Pour compléter l’apport personnel, le recours à l’emprunt est souvent une nécessité. Mais il est aussi une opportunité car il permet par exemple :

  • d’avoir une réserve de précaution en cas de coup dur,
  • de saisir rapidement une bonne affaire qui se présente,
  • d’éviter une trésorerie insuffisante et les risques de découverts qui en découlent,
  • de bénéficier de dispositifs de financement ou d’accompagnement à la création.

À noter :

Le recours à une banque ou un organisme de financement donne aussi accès à une personne experte qui peut conseiller l’auto-entrepreneur dans son projet.

Néanmoins, lorsqu’un auto-entrepreneur se lance dans la création d’une activité, il n’est pas toujours en situation de convaincre une banque, faute de revenus stables, d’apport suffisant, d’un business plan solide, ou encore à cause de la nature de l’emprunt (les banques financeront plus facilement des investissements matériels ou la constitution d’un stock de démarrage, que de la trésorerie).

Le microcrédit et les alternatives aux banques pour financer son auto-entreprise

Si le projet n’est pas financé par les banques, il existe des alternatives. Des dispositifs d’aides publiques à la création d’entreprise sont accordés en fonction de certains critères, y compris pour les auto-entrepreneurs. Ils sont tous répertoriés sur le site www.aides-entreprises.fr

Les prêts d’honneur sont proposés par des réseaux d’accompagnement habilités à la création d’entreprises, comme initiative France, Réseau Entreprendre, ou encore l’Adie, association pour le droit à l’initiative économique. Ces prêts généralement à taux zéro sont délivrés après sélection des dossiers, et ne nécessitent ni garantie, ni caution personnelle.

Le recours au microcrédit peut également être une solution. Il s’agit d’un emprunt de 10 000 € maximum, pour tout type de besoin lié à la création ou au développement d’une entreprise : investissement, stock, trésorerie, production, etc. L’Adie est l’acteur majeur du microcrédit en France. 45% des entreprises qu’elle finance sont des auto-entreprises. Association reconnue d’utilité publique, elle permet un accès facilité à des primes locales selons les dispositifs mis en place dans chaque région. Le plan de financement peut ainsi atteindre 20 000€ !

————————————————————–

Il existe différents dispositifs permettant à de très nombreux auto-entrepreneurs, quels que soient leurs situations et leurs moyens, d’avoir accès à des financements extérieurs et à l’emprunt pour créer ou développer leur activité. Parmi eux : le microcrédit représente une bonne alternative aux crédits bancaires.

Premier Portail Auto-Entrepreneur de France. Auto-Entrepreneur.fr vous tient informé(e) de toute l'actualité concernant l'Auto-Entreprise.
Catégorie : Actualité

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*