Devenez Auto-Entrepreneur !

Simple, rapide et efficace : nos conseillers s'occupent de la création de votre Auto-Entreprise jusqu'à l'obtention de votre SIRET !

Je me déclare
Inscription/Connexion Accéder à mon Bureau Virtuel
Bonjour Accéder à mon Bureau Virtuel
Horoscope des Auto-Entrepreneurs : été 2013 ! Horoscope des Auto-Entrepreneurs : été 2013 !

Les 5 écueils de l’auto-entrepreneur débutant

Publié le vendredi 30 août 2013 dans Actualité du statut .

C’est le grand jour, vous êtes décidé ! Pour tout un ensemble de raisons qui vous appartient, vous avez choisi de franchir le cap et de vous déclarer auto-entrepreneur. Eh bien félicitations et bonne chance dans votre nouvelle aventure ! Néanmoins, avant de vous lancer...

1 - Ne vous lancez pas à l’aveuglette : accompagnement et aides financières sont disponibles pour vous !

Si de nombreuses démarches sont simplifiées pour les auto-entrepreneurs, l’auto-entreprise n’en demeure pas moins une véritable entreprise. La gérer et la développer efficacement nécessite des capacités et des compétences que vous pourrez acquérir au fil du temps bien sûr, mais il existe de nombreux dispositifs d’accompagnement qui peuvent vous prodiguer conseils et connaissances. Autant en profiter car qui à le temps de se perdre dans les démarches administratives ?

De plus, selon votre situation, vous pouvez également bénéficier d’allègements de charges non négligeables et ainsi faire de précieuses économies. 

2 - Attention à votre trésorerie : BFR, retards de paiement, prévoyez l’imprévu !

Grâce à son mode forfaitaire de calcul des charges, vous n’avez pas de frais provisionnels à avancer. En tant qu’auto-entrepreneur, vous bénéficiez d’une comptabilité simplifiée. Cela ne doit pas masquer le fait que la gestion d’une entreprise, toute auto soit-elle, nécessite d’anticiper ses frais et dépenses ainsi que ses rentrées.

En effet, l’auto-entrepreneur, comme tout entrepreneur, doit pouvoir supporter son Besoin en Fond de Roulement, car avant d’encaisser de l’argent, vous devrez en dépenser. Vous devez donc vous assurez d’avoir les liquidités nécessaires pour assurer votre activité. Sans quoi vous vous retrouvez dans l’incapacité d’honorer vos prestations !

Anticipez également les retards de paiement ! Ça ne fait jamais plaisir, mais c’est une réalité. Vous devez donc vous préparer à affronter les imprévus : longs retards, voire même annulations !

3 - Ne soyez pas victime d’un détournement de statut : salariat déguisé, structure pyramidale, attention !

Autant on vous encourage à vous lancer dans l'auto-entrepreneuriat, autant il faut tout de même vous méfier de certaines propositions, qui, loin d‘aller dans votre intérêt, peuvent se révéler illégales !

C’est le cas notamment du salariat déguisé.

En effet, si concrètement, en tant qu’auto-entrepreneur, vous n’avez qu’un client et qu’il existe un lien direct de subordination avec ce dernier (il détermine vos horaires, votre lieu de travail, il détient vos outils de travail), alors votre relation de travail se rapproche plus d’un type salarié/employé que d’un prestataire/client. Or cela est illégal puisqu’il s’agit pour l’URSSAF de salariat déguisé. C’est évidemment encore plus flagrant lorsque le client est votre ancien employeur !

Méfiez-vous également des sollicitations de structures à l’organisation pyramidale.

Ces structures vous sollicitent souvent pour une activité commerciale, vous faisant miroiter des marges importantes et des revenus rapides en vous promettant de toucher une part des gains des vendeurs que vous parrainerez. Mais au final, seul le haut de la pyramide est gagnant (c’est bien le principe d’ailleurs !) et ce type de structure est illégal.

Attention également au format de votre activité afin de ne pas être requalifié en société de fait. C’est le dernier point que nous voulons aborder ici : vous ne pouvez pas vous associez avec une autre auto-entreprise, sauf ponctuellement, pour remplir ensemble des missions. En effet si cette association revêt un caractère permanent, vous courrez le risque d’être requalifié en société de fait, et de subir le redressement de charges qui l’accompagnera.

4 - Vous voulez compléter vos indemnités : chômage, ASS, RSA, handicap, congé maladie/maternité, fausse bonne idée !

Si vous êtes sans emploi, vous serez évidemment encouragé à créer votre activité. Cependant, contrairement aux salariés ou aux retraités, il n’est pas possible de cumuler intégralement la plupart des indemnités de revenus telles que l’ARE, l’ASS ou le RSA avec les revenus liés à une auto-entreprise.

En effet, ces indemnités existent pour compenser un défaut de revenu. Dès lors que vous en générez un, vos indemnités sont adaptées à votre nouvelle situation. Certaines pourront même être tout simplement annulées.

Cependant, afin d’encourager la création d’auto-entreprise, il existe des dispositifs permettant de s’assurer que vous ne gagniez jamais moins avec votre activité qu’avec vos indemnités seules.

5 - Évitez les arnaques : fausses sollicitations officielles, ventes one shot, reconnaissez les pièges !

Les auto-entrepreneurs sont souvent victimes de nombreuses sollicitations commerciales de sociétés jouant sur la crédulité et entretenant la confusion avec des organismes officiels.

Ainsi vous recevez des courriers vous indiquant que vous devez régler un certain montant pour votre immatriculation à un répertoire, d’organismes portant des noms ou des acronymes très officiels. En réalité, cela n’a rien d’obligatoire, il s’agit d’entreprises privées !! La présence de Condition Générales de Ventes sur le courrier devrait d’ailleurs vous alerter.

Donc, on vous le rappelle, l’inscription au statut est gratuite, et il n’y a aucune charge fixe durant les trois premières années !!

Attention également, si vous souhaitez créer un site internet pour faire connaître votre activité, aux sociétés proposant des solutions clef en main et manipulant un discours commercial agressif, réalisant ce que l’on appelle des ventes « one shot », en prétendant vous offrir la gratuité de la prestation en échange de l’espace publicitaire que vous leur fournirez.

Vous risquez de vous retrouver finalement avec des mensualités élevées sur des périodes d’engagement assez longues (48 mois) à régler auprès d’organismes de crédit-bail avec un résultat décevant : le client n’est finalement ni propriétaire de son site web, ni titulaire du nom de domaine alors qu’il croyait l’être et les prestations promises ne sont pas au rendez-vous.

Vous voilà prêt à débuter votre aventure et à éviter les principaux pièges qui font dépenser tant de temps et d'argent aux auto-entrepreneurs. Alors bon vent à tous et bonne chance dans votre auto-entreprise !

Le contenu "" a été noté 5 sur 5 sur 1 avis d'internautes.
Ce contenu vous a interessé ? Faites-le savoir ! Passable Correct Bien Très bien Excellent

Laissez un commentaire
Aucun commentaires pour le moment
Vous n'êtes pas connecté, vous ne pouvez pas commenter

Pour bénéficier de tous les services
et de l’accompagnement Auto-Entrepreneur.fr, créez votre compte.

Vous n'êtes plus connecté à votre compte, vous pouvez continuer à naviguer sur le site public.
À bientôt sur Auto-Entrepreneur.fr.

Votre identifiant est l'adresse e-mail que vous avez utilisée lors de votre inscription sur le site.

Renseignez l'adresse e-mail de votre compte Auto-Entrepreneur.fr et cliquez sur "Valider" pour recevoir un lien qui vous permettra de réinitialiser votre mot de passe :

Un e-mail vous permettant de réinitialiser votre mot de passe vous a été envoyé.
Si vous n'avez rien reçu d'ici quelques minutes, cela signifie que l'adresse e-mail que vous avez indiquée n'est pas celle que vous aviez utilisée lors de la création de votre compte Auto-Entrepreneur.fr

Votre demande de réinitialisation de mot de passe a bien été prise en compte et vous avez reçu un email à l'adresse que vous nous indiquez.

Si vous n'avez rien reçu d'ici quelques minutes, vérifiez que vous aviez bien utilisé cet email au moment de votre inscription et réessayez avec une autre adresse email le cas échéant.

Afin de sécuriser les données de votre compte et votre auto-entreprose, votre mot de passe doit comporter un minimum de 10 caractères sans accent ni espace dont :
- 1 minuscule (a b c d e f ... x y z)
- 1 majuscule (A B C D E F ... X Y Z)
- 1 chiffre (0 1 2 3 4 5 6 7 8 9)
- 1 caractère spécial (- ! @ # $ ^ * () - _ = + ; , . ? [] {} | ~).

Votre mot de passe doit contenir au moins 10 caractères dont :
- au moins un chiffre (0 1 2 3 4 5 6 7 8 9)
- au moins un chiffre une minucule (a b c d e f ... x y z)
- au moins un chiffre une majuscule (A B C D E F ... X Y Z)
- au moins un caractère spécial parmi (- ! @ # $ € % ^ & * () - _ = + ; : , . ?)

Exemple : HwtDs@VRr3

Votre mot de passe a bien été modifié ! Veuillez à présent vous connecter en utilisant votre nouveau mot de passe.
Bonne continuation sur Auto-Entrepreneur.fr !

BONJOUR !