Devenez Auto-Entrepreneur !

Simple, rapide et efficace : nos conseillers s'occupent de la création de votre Auto-Entreprise jusqu'à l'obtention de votre SIRET !

Je me déclare
Inscription/Connexion Accéder à mon Bureau Virtuel
Bonjour Accéder à mon Bureau Virtuel
Auto-entrepreneur baby-sitter Courrier des AE *7 : Auto-Entrepreneur et retraité

Fixer ses tarifs : de nombreux paramètres à prendre en compte !

Publié le mardi 22 juillet 2014 dans Conseils utiles et pratiques .

Au moment de lancer son activité, il y a un aspect essentiel de la vente qu’il faut particulièrement bien ajuster dès le début : le prix.

para212475

Il est courant de croire que, en tant qu’auto-entrepreneur, il est aisé de calculer le prix de vente de ses produits ou services. S’il suffisait de faire : revenu souhaité + pourcentage de charges, ce serait facile. Malheureusement, il faut prendre en compte plus de critères pour déterminer ses tarifs et être certain de pouvoir vivre correctement de son activité indépendante.

Auto-entrepreneur : comment fixer ses tarifs ?

Les prix du marché

Avant toute chose, il faut voir ce que la concurrence propose et s’adapter au prix du marché. Néanmoins, sachez que le prix n’est pas le seul paramètre de décision durant l’acte d’achat. Si le consommateur peut bénéficier d’un service supplémentaire ou d’un produit innovant, il sera prêt à mettre plus cher. Regardez bien ce que propose la concurrence et ajustez vos prix en fonction de ce que vous faites en plus, ou en moins.

Les congés

Lorsque vous avez un contrat de travail, vos congés payés sont pris en compte dans votre salaire. Au moment de calculer vos tarifs d’auto-entrepreneur, vous devez aussi prévoir des vacances ! Sinon, cela signifie que chaque jour non travaillé et un jour non payé, ce qui peut être rude certains mois. Prévoyez donc une majoration des tarifs autour de 10% pour vous assurer quelques jours de repos bien mérités, sans perte de rémunération.

Le niveau d’expertise

Les auto-entrepreneurs peuvent être de jeunes étudiants ou alors des travailleurs de longue date. A cet effet, chaque individu dispose d’une expérience dans son métier et se doit de la valoriser. Tout comme vous entrez dans une entreprise, vous commencez en bas de l’échelle et montez progressivement au fur et à mesure des compétences acquises. Au moment de vous lancer en indépendant, c’est pareil. Situez-vous sur l’échelle de votre expérience. Il est normal qu’une personne avec de meilleurs diplômes et des années d’expertise dans son secteur facture davantage qu’un novice. Munissez-vous des grilles de salaire dans votre activité pour juger de la rémunération à laquelle vous pouvez prétendre.

Les frais

En tant qu’auto-entrepreneur, vous n’avez pas le droit de déduire vos frais au moment de faire votre déclaration de chiffre d’affaires. Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas les prendre en compte dans le calcul du prix de vente.

Matières premières, stock, frais de transport, déplacements, outils, abonnements ou tout autre coût en rapport direct avec l’exercice de votre activité doivent être intégrés à votre tarif final.

Les perspectives d’évolution

Nous entendons souvent les structures plus « lourdes » dire que les auto-entrepreneurs constituent une concurrence presque déloyale à cause des charges plus faibles, qui leur permettent de facturer des tarifs plus avantageux. Sur le principe, à l’instant T, c’est vrai. Mais si votre objectif est d’atteindre le plafond pour ensuite développer une plus grande structure, alors il faudra peut-être prévoir dès le début des tarifs indexés sur ce qui vous sera nécessaire lorsque vous passerez à la vitesse supérieure. Pourquoi ? Tout simplement parce que si vous faites des tarifs trop bas, basés uniquement sur les charges d’AE, au moment de muter, vous allez forcément devoir les augmenter et prendre le risque de perdre vos clients actuels.

Le calcul total

Après avoir pris en compte tous les paramètres vus ci-dessus, voici à quoi doit ressembler votre calcul :

  • Pour la vente de marchandise

Vous allez d’abord devoir connaître le coût de revient de vos produits, puis appliquer la marge qui va déterminer votre salaire.

Coût d’achat + frais éventuels + 10% pour les congés = coût de revient du produit

Sur ce coût, vous allez devoir appliquer une marge qui constituera votre salaire, sans oublier de prévoir les cotisations sociales.

En général, la marge est au minimum de 30%, mais peut monter jusqu’à 50% selon le domaine d’activité. C’est en voyant les prix du marché et en tenant compte de tous les paramètres cités dans l’article que vous pourrez déterminer au mieux le montant de votre marge.

  • Pour la prestation de service

Généralement, le calcul se fait à l’heure, il faudra donc compter le nombre d’heures que vous souhaitez travailler tous les mois. Sachez que la moyenne légale à temps plein est de 169 heures.

Voici donc la formule pour déterminer le tarif facturé pour une heure :

(Rémunération mensuelle voulue + frais éventuels + 10% pour les congés + cotisations sociales) / nombre d’heures travaillées dans le mois = tarif horaire

Tout travail mérite salaire et vous n’êtes pas auto-entrepreneur pour rendre service à titre gracieux. La peur de ne pas trouver de clients peut conduire à pratiquer des tarifs bas, sauf qu’au bout d’un moment, vous allez vous essouffler à travailler d’arrache-pied pour un maigre salaire. Si un client vous rétorque que vos tarifs sont trop hauts, n’hésitez pas à argumenter sur votre savoir-faire et sur les services complémentaires. La négociation fait partie du jeu lorsque nous sommes auto-entrepreneurs mais le final doit être gagnant-gagnant. Se sous-vendre ne mènera à rien, si ce n’est à l’épuisement et au découragement ! Évaluez-vous au juste prix pour vivre pleinement votre première expérience de chef d’entreprise.

 

Le contenu "" a été noté 5 sur 5 sur 2 avis d'internautes.
Ce contenu vous a interessé ? Faites-le savoir ! Passable Correct Bien Très bien Excellent

Laissez un commentaire
Aucun commentaires pour le moment
Vous n'êtes pas connecté, vous ne pouvez pas commenter

Pour bénéficier de tous les services
et de l’accompagnement Auto-Entrepreneur.fr, créez votre compte.

Vous n'êtes plus connecté à votre compte, vous pouvez continuer à naviguer sur le site public.
À bientôt sur Auto-Entrepreneur.fr.

Votre identifiant est l'adresse e-mail que vous avez utilisée lors de votre inscription sur le site.

Renseignez l'adresse e-mail de votre compte Auto-Entrepreneur.fr et cliquez sur "Valider" pour recevoir un lien qui vous permettra de réinitialiser votre mot de passe :

Un e-mail vous permettant de réinitialiser votre mot de passe vous a été envoyé.
Si vous n'avez rien reçu d'ici quelques minutes, cela signifie que l'adresse e-mail que vous avez indiquée n'est pas celle que vous aviez utilisée lors de la création de votre compte Auto-Entrepreneur.fr

Votre demande de réinitialisation de mot de passe a bien été prise en compte et vous avez reçu un email à l'adresse que vous nous indiquez.

Si vous n'avez rien reçu d'ici quelques minutes, vérifiez que vous aviez bien utilisé cet email au moment de votre inscription et réessayez avec une autre adresse email le cas échéant.

Afin de sécuriser les données de votre compte et votre auto-entreprose, votre mot de passe doit comporter un minimum de 10 caractères sans accent ni espace dont :
- 1 minuscule (a b c d e f ... x y z)
- 1 majuscule (A B C D E F ... X Y Z)
- 1 chiffre (0 1 2 3 4 5 6 7 8 9)
- 1 caractère spécial (- ! @ # $ ^ * () - _ = + ; , . ? [] {} | ~).

Votre mot de passe doit contenir au moins 10 caractères dont :
- au moins un chiffre (0 1 2 3 4 5 6 7 8 9)
- au moins un chiffre une minucule (a b c d e f ... x y z)
- au moins un chiffre une majuscule (A B C D E F ... X Y Z)
- au moins un caractère spécial parmi (- ! @ # $ € % ^ & * () - _ = + ; : , . ?)

Exemple : HwtDs@VRr3

Votre mot de passe a bien été modifié ! Veuillez à présent vous connecter en utilisant votre nouveau mot de passe.
Bonne continuation sur Auto-Entrepreneur.fr !

BONJOUR !