Devenez Auto-Entrepreneur !

Simple, rapide et efficace : nos conseillers s'occupent de la création de votre Auto-Entreprise jusqu'à l'obtention de votre SIRET !

Je me déclare
Inscription/Connexion Accéder à mon Bureau Virtuel
Bonjour Accéder à mon Bureau Virtuel
Auto Entrepreneur multi services : cumuler deux métiers Auto-Entrepreneur en 2018 : le moment de se lancer ?

Auto-Entrepreneurs : comment démarcher vos clients ?

Publié le vendredi 16 mars 2018 dans Conseils utiles et pratiques .

Être Auto-Entrepreneur, c’est bien, mais avoir des clients, c’est encore mieux. Auto-Entrepreneur.fr vous livre ses astuces pour démarcher vos clients : un petit guide étapes par étapes.

2017-03-2-v2

Être Auto-Entrepreneur, c’est bien, mais avoir des clients, c’est encore mieux. Plutôt que d'énoncer des vérités toutes faites, nous allons rappeler ici un point fondamental : devenir auto-entrepreneur, c’est créer son entreprise pour exercer son métier en toute indépendance… ou presque. Car, par définition, une entreprise et ses services ou produits n’existent et ne perdurent qu’en entretenant et renouvelant sa clientèle.

Auto-Entrepreneurs porteurs de projets, vous ne pouvez pas uniquement vous concentrer sur votre activité. Vous devez aussi démarcher et vous adapter à votre marché. Cette activité porte un nom : c’est la prospection. Si celle-ci est la spécialité des commerciaux, ce n’est peut-être pas la vôtre, et c’est pourquoi nous vous donnons ici quelques pistes à suivre pour démarcher et renouveler votre clientèle.

1. Organiser votre veille

Concernant votre secteur d’activité, il est naturel de se tenir régulièrement au courant de son actualité : les nouvelles tendances, les concurrents et leurs offres, les attentes clients... Evidemment, tout dépend de votre métier et de qui vous cherchez à atteindre : votre veille sera de préférence ciblée et localisée. Réfléchissez bien à votre service ou vos produits et à vos objectifs. Qu’il s’agisse de fidéliser des clients, modifier sa clientèle ou simplement augmenter son portefeuille de prospects, vous devez penser à plusieurs points :

  • À quelle échelle : votre ville, votre région, le pays ou à l’étranger ?
  • Pour quelles cibles : à qui s’adressent vos produits ou vos services ?
  • Sur quel marché : comment se positionner par rapport à vos concurrents ?

S’octroyer quelques heures par semaine pour réaliser sa veille est une bonne porte d’entrée pour une prospection efficace. Investiguez, restez curieux et surtout, soyez à l’écoute de vos prospects ou de vos premiers clients. C’est ici une question de bon sens : ce qu’ils ont aimé de vos services, ce qu’ils ont préféré ou déprécié chez les autres seront pour vous des arguments profitables pour la constitution de votre clientèle.

2. Soignez votre visibilité

Encore une fois, cela va de soi : il faut que votre produit soit incroyablement unique pour que les clients affluent par eux-même. Si, comme la grande majorité des Auto-Entrepreneurs, votre savoir-faire, quoique remarquablement maîtrisé, n’a rien d’extraordinaire, alors vous devrez donner un petit coup de pouce à vos cibles pour vous trouver et vous connaître.

  • La méthode classique

Des cartes de visite et vous voilà équipé au quotidien au gré de vos rencontres ou lors de manifestations professionnelles (salons, démonstrations, événements…). L’enjeu est de laisser un souvenir matériel de sa rencontre et d’offrir un support de contact chaleureux.

Une autre méthode de prospection à la papa qui a fait ses preuves : les petites annonces. Tout dépend de votre cible, les annonces telles qu’on les connaît dans le journal local peuvent vous offrir une visibilité, mais elle sera limitée. La version moderne des petites annonces se trouve sur internet, sur des plateformes de mise en relation telles que Facebook Marketplace ou, plus notoire, Leboncoin.

  • En parlant d’internet...

Internet et la révolution numérique qui l’accompagne a ouvert le champ des possibles en matière de prospection. À un tel point qu’on ne s’y retrouve maintenant plus : avoir une stratégie digitale est donc primordiale.

Commencez par intégrer cette volonté dans votre veille : que voulez-vous faire sur internet et en avez-vous les compétences ? Que font vos concurrents sur ce plan et est-ce que cela fonctionne ?

Question supports, vous pouvez réaliser un site très factuel présentant vos services ou vos réalisations. De nombreuses plateformes en ligne vous permettent de fabriquer votre site avec peu de moyen et peu de compétences numériques.

Encore plus accessible, vous pouvez opter pour le blog. C’est en quelques sorte la version allégée et informelle d’un site, vous permettant, par exemple, de parler de votre pratique en jouant sur des formats plus dynamiques : articles avec photos de vos travaux, vidéos sur votre lieu de travail, tutoriels, critiques de produits… Ayez l’air naturel, expert et curieux.

Le potentiel relationnel d’un blog n’est pas négligeable : plus vous vous exprimez personnellement sur ce que vous faîtes à tous les prospects plus vous augmentez vos chance qu’ils prennent contact avec vous. De cette manière qui plus est, vous laissez la trace de votre activité : il est beaucoup plus facile pour des clients potentiels de consulter vos offres directement et d’y réfléchir avant même de penser à vous rencontrer.

  • … et de ses réseaux sociaux

Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn, Snapchat… nul besoin de trop tendre l’oreille pour entendre parler du phénomène des réseaux sociaux. Comme leur nom l’indique, leur avantage se trouve surtout dans leur potentiel de sociabilité : l’interaction est directe, sans intermédiaire, et surtout de plus en plus immédiate, à la manière d’une réelle conversation. Une utilisation professionnelle de ces plateformes est possible et peut être un véritable levier pour vous faire connaître.

Là encore, il faut parler de vous intelligemment : présentez votre activité et votre vision de votre métier, vos réalisations, vos projets…. Promenez vous sur ces sites et cherchez les professionnels de votre secteur ou d’un secteur qui vous inspire. Voyez sur quelle plateforme vous êtes le plus à l’aise pour communiquer, chacune d’entre elles a sa spécificité.

Retenez que vous vous adressez principalement aux prospects que vous aimeriez avoir comme clients tout en relayant largement. L’idéal est de mélanger les genres en harmonie avec vos objectifs. Vous pouvez recouper toutes ces méthodes pour plus d’efficacité. Par exemple, connecter votre blog à votre page Facebook est une bonne manière d’inviter les personnes intéressées à vous contacter directement et rapidement.

3. Cultivez votre réseau

Ici comme ailleurs, le but n’est pas d’avoir le réseau le plus vaste mais de savoir le solliciter et le cultiver. Une fois que vous êtes visible par vos cibles, sur les lieux de rencontres professionnels et/ou sur internet par exemple, c’est le moment de prendre la parole. Vous présenter et exposer votre savoir-faire ne suffit généralement pas : allez à la rencontre de vos prospects. Adressez-vous directement à eux, qu’ils s’agisse de professionnels ou de particuliers. Vous pouvez organiser des rencontres (jetez un oeil à l’application MeetUp par exemple), optez pour un appel téléphonique, un e-mail...

  • Sortez !

Sur les salons, les événements, les rencontres...car c’est une bonne manière de :

- découvrir de nouveaux horizons professionnels.

- prendre un premier contact avant de communiquer autrement.

- alimenter vos réflexions et votre expériences pour vos articles ou prises de paroles.

- ou, tout simplement, pour donner un peu d’air frais à votre activité.

Certains Auto-Entrepreneurs, notamment les commerciaux et les libéraux, peuvent changer de bureau comme ils veulent : essayez les espaces de coworking qui, souvent, organisent des rencontres et des événements.

Peu importe votre stratégie, gardez en tête ceci : l’intérêt, c’est d’être clair, signifiez que vous êtes un Auto-Entrepreneur qualifié qui souhaite travailler avec ou pour eux et laissez leur la possibilité de vous connaître grâce à un site, un blog ou une page dédiée.

  • Fidélisez !

Vous voilà avec des contacts et quelques prospects ou clients, que faire ? Auto-Entrepreneur, ne vous arrêtez pas à votre prestation, mais intéressez-vous à ce qui se passe ensuite.

- Assurer un suivi léger mais personnalisé : nul question de vous limiter au basique rappel à l’occasion du premier de l’an. Montrez que vous êtes à l’écoute : votre création, vos conseils ont-ils marché, sont-ils toujours apprécié? Que la réponse soit oui ou non, cherchez à savoir pourquoi de manière simple et peu intrusive : un mail, un message facebook par exemple.

- Donnez de vos nouvelles (professionnelles) : une évolution dans votre carrière, une nouvelle étape, une nouvelle création ? Tenez vos anciens clients ou clients habituels au courant.

Fidéliser, ce n’est pas forcément s’assurer une rentabilité, c’est aussi penser à son rayonnement professionnel. Pensez dans cette démarche qu’un client satisfait est la meilleure publicité dont vous pouvez profiter.


Pour conclure, en vous lançant dans l’aventure de l’Auto-Entreprise vous ne devez pas uniquement vous concentrer sur l’exercice de votre activité. Vous devez penser à la manière dont vous allez pouvoir l’exercer. Être Auto-Entrepreneur, c’est porter son projet indépendamment et cela nécessite des compétences multiples : en plus de votre métier, ajoutez un tout petit peu de comptabilité par ci, un nuage de commerce par là, un soupçon d’administration. Il n’y a ici rien d’irréalisable : le tout est simplement d’en être conscient et de s’armer en conséquence. C’est pourquoi Auto-Entrepreneur.fr vous livre ses conseils pour vivre votre activité le plus tranquillement possible. Nos conseils : pensez organisation et stratégie, c’est souvent ce que l’on oublie dans ses démarches, c’est pourtant la base pour vivre ses projets de manière sereine.

Le contenu "" a été noté 5 sur 5 sur 1 avis d'internautes.
Ce contenu vous a interessé ? Faites-le savoir ! Passable Correct Bien Très bien Excellent

Laissez un commentaire
Aucun commentaires pour le moment
Commentaires fermés

Pour bénéficier de tous les services
et de l’accompagnement Auto-Entrepreneur.fr, créez votre compte.

Vous n'êtes plus connecté à votre compte, vous pouvez continuer à naviguer sur le site public.
À bientôt sur Auto-Entrepreneur.fr.

Votre identifiant est l'adresse e-mail que vous avez utilisée lors de votre inscription sur le site.

Renseignez l'adresse e-mail de votre compte Auto-Entrepreneur.fr et cliquez sur "Valider" pour recevoir un lien qui vous permettra de réinitialiser votre mot de passe :

Un e-mail vous permettant de réinitialiser votre mot de passe vous a été envoyé.
Si vous n'avez rien reçu d'ici quelques minutes, cela signifie que l'adresse e-mail que vous avez indiquée n'est pas celle que vous aviez utilisée lors de la création de votre compte Auto-Entrepreneur.fr

Votre demande de réinitialisation de mot de passe a bien été prise en compte et vous avez reçu un email à l'adresse que vous nous indiquez.

Si vous n'avez rien reçu d'ici quelques minutes, vérifiez que vous aviez bien utilisé cet email au moment de votre inscription et réessayez avec une autre adresse email le cas échéant.

Afin de sécuriser les données de votre compte et votre auto-entreprose, votre mot de passe doit comporter un minimum de 10 caractères sans accent ni espace dont :
- 1 minuscule (a b c d e f ... x y z)
- 1 majuscule (A B C D E F ... X Y Z)
- 1 chiffre (0 1 2 3 4 5 6 7 8 9)
- 1 caractère spécial (- ! @ # $ ^ * () - _ = + ; , . ? [] {} | ~).

Votre mot de passe doit contenir au moins 10 caractères dont :
- au moins un chiffre (0 1 2 3 4 5 6 7 8 9)
- au moins un chiffre une minucule (a b c d e f ... x y z)
- au moins un chiffre une majuscule (A B C D E F ... X Y Z)
- au moins un caractère spécial parmi (- ! @ # $ € % ^ & * () - _ = + ; : , . ?)

Exemple : HwtDs@VRr3

Votre mot de passe a bien été modifié ! Veuillez à présent vous connecter en utilisant votre nouveau mot de passe.
Bonne continuation sur Auto-Entrepreneur.fr !

BONJOUR !