Devenez Auto-Entrepreneur !

Simple, rapide et efficace : nos conseillers s'occupent de la création de votre Auto-Entreprise jusqu'à l'obtention de votre SIRET !

Je me déclare
Inscription/Connexion Accéder à mon Bureau Virtuel
Bonjour Accéder à mon Bureau Virtuel
Auto-Entrepreneurs : comment démarcher vos clients ? Quels livres pour guider les Auto-Entrepreneurs ?

Auto-Entrepreneur en 2018 : le moment de se lancer ?

Publié le lundi 19 mars 2018 dans Actualité du statut .

Puisque l’auto-entreprise est au coeur de l’actualité, et que chez Auto-entrepreneur.fr on fait peau neuve avec notre nouveau site version 2018, on en profite pour faire un point sur le statut Auto-Entrepreneur en 2018 !

article-mars-2018-03

S’agissant du statut auto-entrepreneur, ce début d’année a engagé de nombreux changements. Les réformes annoncées au mois de Janvier renouvellent le chantier de simplification du régime des auto-entrepreneurs. Puisque l’auto-entreprise est au coeur de l’actualité, et que chez Auto-entrepreneur.fr on fait peau neuve avec notre nouveau site version 2018, c’est l’occasion pour nous de revenir sur le phénomène.

1. Auto-entrepreneur : au coeur des mutations du travail

Officialisé en janvier 2009 à l’issu de la loi du 4 août 2008 relative à la modernisation de l’économie[1], le statut auto-entrepreneur comptabilise aujourd’hui plus d’un million d’inscrits. En 2016, le régime est rebaptisé micro-entrepreneur et, mis à part ce changement terminologique sans trop d’incidence et très peu adopté, le fonctionnement du statut est régulièrement revu chaque année. Il faut dire qu’il a le vent en poupe, en hausse constante d’immatriculations, la moitié des entreprises sont d’ailleurs créées sous ce statut. C’est donc sans grand étonnement qu’il évolue sous surveillance constante des autorités.

Pour ces raisons notamment, le dispositif conserve une réputation paradoxale : l’auto-entreprise est un statut à la fois mouvant et prisé.

Mouvant pour les aménagements successifs, proposés ou votés, poussant les auto-entrepreneurs à changer d’une année à l’autre quelques habitudes administratives et financières. Prisé pour son efficacité car ce régime est inspirant : il n’a jamais été aussi simple de créer son entreprise et professionnaliser une activité en toute autonomie.

C’est en réalité une tendance économique et sociale de fond, amplifiée par une révolution digitale et l’essor de l’économie collaborative. Et dans leur suite une multitude de plateformes de mise en relation entre particuliers pour seuls exemples. Si le statut auto-entrepreneur évolue, c’est aussi et surtout parce que les travailleurs et leurs environnements se transforment. Comme toujours, l’évolution des technologies accompagne les mutations sociales : il est à la fois possible de travailler à distance et en temps réel, d’exploiter plusieurs compétences, d’exercer plusieurs métiers. Ainsi l’attention se concentre peu à peu sur l’activité, découpant l’organisation et le fonctionnement du travail dont l’image a longtemps été celle du salariat.

Face à la montée de l’individualisation de la relation de travail et à la quête de plus d’autonomie, le salariat a eu beau se diversifier, il ne répond plus aux aspirations libertaires de nombre de citoyens. [...] C’est l’une des raisons essentielles du retour en grâce du travail indépendant, qui permet à chacun d’entre nous de redevenir acteur de sa vie professionnelle. Ou comment réintroduire l’esprit d’entrepreneuriat dans la relation de travail, en sortant des sentiers trop balisés et contraignants du salariat ? La guerre de l’indépendance (au travail) a débuté : la rupture entre emploi et travail est consommée, le divorce est prononcé.”[3]

2. Profils et pérennité disparates

Dans ce contexte, le statut auto-entrepreneur est donc un dispositif adapté englobant une diversité toujours plus grande de professionnels. En observant le phénomène, on comprend vite la complexité du sujet et la nécessité pour les pouvoirs de l’étudier et de l’adapter.

Les motivations tout comme les méthodes professionnels varient toujours d’un auto-entrepreneur à l’autre. En activité principale ou complémentaire, dans une démarche de reconversion et de prise d’autonomie, nous pensons surtout ce statut comme un tremplin pour les ambitions individuelles. Pour sa simplicité et les moindres risques, le statut auto-entrepreneur a bouleversé la création d’entreprise dans son ensemble. Dans cette conjoncture conserver le dynamisme social et économique en facilitant l’accès au plus grand nombre de porteur de projet semble être la direction du gouvernement en 2018.

“Libérer le travail et l’esprit d’entreprise” pouvait-on lire au chapitre du programme du candidat de La République en Marche[4]. Il s’agissait alors de promouvoir un “changement d’approche” du monde du travail...Un an après, peut-on voir dans quel sens s’oriente ce changement ?

Difficile à dire. Cependant, concernant le statut Auto-Entrepreneur, nous soulevons et résumons deux grandes directions.

Une plus grande marge de manoeuvre financière

Pour raccourcir, une tentative d’augmenter le pouvoir d’achat.

Tout d’abord, avec l’une des nouvelles mesures phares : l’augmentation des seuils de chiffre d’affaires. Il s’agit là d’un élargissement du potentiel du statut et des entrepreneurs. Cette revendication, soutenue par Emmanuel Macron bien avant son élection, sonne comme une invitation à entreprendre sans entrave.

Aucun changement concernant la TVA, a contrario des cotisations qui se voient nivelées vers le bas pour l’ensemble des secteurs dans l’objectif d'accroître le revenu net des indépendants.

Et à l’agenda 2019 : la cotisation foncière des entreprises minimum, avec une exonération pour les activités ne cumulant pas plus de 5000 euros de chiffre d’affaires annuel. Bref, une transformation assez global à surveiller pour Auto-Entrepreneur.fr.

Offrir les moyens d’organiser sa protection sociale

Grosso modo, on observe une meilleure intégration du statut dans l’économie et la société.

D’abord, avec l’abandon progressif, entre 2018 et 2020, du Régime Social des Indépendants (RSI) pour les formalités administratives. Cela pour que, à terme, les Auto-Entrepreneurs bénéficient du même système de santé, de retraite et de prévoyance que les salariés du privé.

Cette volonté de gommer les différences se retrouvent également avec la toute récente réforme de l’assurance chômage. Cependant, ce qui devait protéger les auto-entrepreneurs des aléas du marché du travail, au même titre que les salariés, se révèle prendre la forme d’une allocation de 800 euros pour une durée de 6 mois.

Les modalités pour obtenir ce droit en tant qu’Auto-Entrepreneur est encore à préciser par le gouvernement. En résumé, affaire à suivre, l’équipe d’Auto-Entrepreneur.fr garde un oeil attentif et vous prépare un article à ce sujet prochainement.

[3] Denis Pennel, Travail, la soif de liberté, Eyrolles, Paris, 2017 (pp. 18 et 20)

Le contenu "" a été noté 5 sur 5 sur 1 avis d'internautes.
Ce contenu vous a interessé ? Faites-le savoir ! Passable Correct Bien Très bien Excellent

Laissez un commentaire
Aucun commentaires pour le moment
Commentaires fermés

Pour bénéficier de tous les services
et de l’accompagnement Auto-Entrepreneur.fr, créez votre compte.

Vous n'êtes plus connecté à votre compte, vous pouvez continuer à naviguer sur le site public.
À bientôt sur Auto-Entrepreneur.fr.

Votre identifiant est l'adresse e-mail que vous avez utilisée lors de votre inscription sur le site.

Renseignez l'adresse e-mail de votre compte Auto-Entrepreneur.fr et cliquez sur "Valider" pour recevoir un lien qui vous permettra de réinitialiser votre mot de passe :

Un e-mail vous permettant de réinitialiser votre mot de passe vous a été envoyé.
Si vous n'avez rien reçu d'ici quelques minutes, cela signifie que l'adresse e-mail que vous avez indiquée n'est pas celle que vous aviez utilisée lors de la création de votre compte Auto-Entrepreneur.fr

Votre demande de réinitialisation de mot de passe a bien été prise en compte et vous avez reçu un email à l'adresse que vous nous indiquez.

Si vous n'avez rien reçu d'ici quelques minutes, vérifiez que vous aviez bien utilisé cet email au moment de votre inscription et réessayez avec une autre adresse email le cas échéant.

Afin de sécuriser les données de votre compte et votre auto-entreprose, votre mot de passe doit comporter un minimum de 10 caractères sans accent ni espace dont :
- 1 minuscule (a b c d e f ... x y z)
- 1 majuscule (A B C D E F ... X Y Z)
- 1 chiffre (0 1 2 3 4 5 6 7 8 9)
- 1 caractère spécial (- ! @ # $ ^ * () - _ = + ; , . ? [] {} | ~).

Votre mot de passe doit contenir au moins 10 caractères dont :
- au moins un chiffre (0 1 2 3 4 5 6 7 8 9)
- au moins un chiffre une minucule (a b c d e f ... x y z)
- au moins un chiffre une majuscule (A B C D E F ... X Y Z)
- au moins un caractère spécial parmi (- ! @ # $ € % ^ & * () - _ = + ; : , . ?)

Exemple : HwtDs@VRr3

Votre mot de passe a bien été modifié ! Veuillez à présent vous connecter en utilisant votre nouveau mot de passe.
Bonne continuation sur Auto-Entrepreneur.fr !

BONJOUR !