Devenez Auto-Entrepreneur !

Simple, rapide et efficace : nos conseillers s'occupent de la création de votre Auto-Entreprise jusqu'à l'obtention de votre SIRET !

Je me déclare
Inscription/Connexion Accéder à mon Bureau Virtuel
Bonjour Accéder à mon Bureau Virtuel
L'auto-entrepreneuriat s'installe au Maroc ! Bilan statistique 2013 de l'auto-entrepreneuriat

"Démolir pour mieux reconstruire !" Laurent Grandguillaume ou l'audace d'un jeune député

Publié le vendredi 15 novembre 2013 dans Actualité du statut .

Quand certains économistes marocains reprochent à leur pays la mise en place du statut auto-entrepreneur qui ne serait qu'un statut supplémentaire noyé parmi d'autres, Laurent Grandguillaume n'hésite pas à bousculer les conventions et proposer une véritable révolution d...

De la lassitude naît l'éveil

Au delà de l'exploit qui à ma connaissance ne connaît pas d'antécédent, réunir tous les acteurs majeurs de la création d'entreprise autour de la même table a permis au député d'avoir une vision globale de la problématique dont il a la charge et de prendre un maximum de recul ; recul plus que nécessaire lorsqu'on sait qu'une commission prend habituellement au moins 6 mois alors que celle-ci, dont l'importance n'est plus à démontrer, n'en durera pas la moitié !

Malgré certaines querelles intestines qui ont parfois pu ralentir le travail de celle-ci, notamment entre la FEDAE de Grégoire Leclerc qui défend le statut bec et ongle depuis le départ et l'UPA (Union Professionnelle Artisanale) de Jean-Pierre Crouzet, Laurent Grandguillaume continue d'arracher les fougères. Avec toute la volonté et l'abnégation dont il faut faire montre pour rebâtir sur un champ de ruines et avec l'aide de son équipe et de toutes les bonnes âmes que l'on peut compter parmi la commission et les auditionnés, le député a annoncé la couleur à Auto-Entrepreneur.fr : "Démolir pour mieux reconstruire".

Si la parole est noble, le geste l'est tout autant puisqu'il a remis hier son pré-rapport au gouvernement. Les idées qu'il avance sont révolutionnaires : faire fusionner intelligemment les statuts d'indépendants afin de préserver la souplesse de l'un, la réalité économique de l'autre et maintenir l'équité de tous, voilà l'alchimie qui pourrait nous sortir du maelström dans lequel se sont engouffrés les politiques et les artisans en s'attaquant aux fondamentaux du statut auto-entrepreneur.

Les propositions du pré-rapport

L'unification des différents assujettis au RSI

Parmi les principales propositions, le parlementaire suggère d’unifier les différents statuts qui coexistent aujourd’hui pour redéfinir l’entreprise individuelle. Actuellement, les micro-entrepreneurs jouissent d’un statut fiscal simplifié jusqu’à un certain seuil de chiffres d’affaires (81.500 ou 35.600 euros selon le type d’activité). Cette mesure ne changerait rien pour les auto-entrepreneurs mais alignerait les cotisations des micro-entreprises sur un principe simple : ne cotisent que les entrepreneurs qui réalisent du chiffre d’affaires. Ainsi, qu’ils soient artisans, commerçants, ou professions libérales tous les cotisants au RSI (Régime Social des Indépendants) seraient soumis à un principe de cotisation simplifié et unique : souplesse !

La distinction bénéfice/salaire

La répartition de l’assiette fiscale et sociale des revenus des travailleurs indépendants. Le député Granguillaume réfléchit à une manière de distinguer les bénéfices du salaire. Aujourd’hui, les travailleurs indépendants (TI) sont soumis à l’impôt sur le revenu pour l’ensemble de leurs bénéfices, considérés comme du salaire même si une partie est réinvestie dans l’entreprise. Cette partie réinvestie pourrait être taxée sur un barème plus favorable que celui de l’impôt sur le revenu.

Quid de la suite du travail de la commission ?

Nombre d'entre vous se questionnent sur l'avenir de certains points clefs du statut : qui sur la CFP (contribution à la formation professionnelle), qui sur la TVA, qui sur la CFE, etc. La plupart de celles-ci seront traités par la suite ; néanmoins concernant ce dernier point, il semblerait que tous les futurs entrepreneurs soient dans l'obligation de s'acquitter de cette cotisation foncière des entreprises mais elle pourrait être progressive et proportionnelle toujours dans un souci d'équité et de souplesse.

Il est temps d'agir ; les dernières statistiques de l'INSEE publiées jeudi dernier, sont criantes de vérité : généralisable à l'année 2013 (-11.5% entre fin 2012 et 2013), la baisse des créations d'auto-entreprises se poursuit : -0,7 % entre octobre et septembre.

En espérant que les auto-entrepreneurs soient aussi heureux au jeu qu'en amour de l'entrepreneuriat, et dans l'attente du rapport définitif mi-décembre... Mesdames-Messieurs, rien ne va plus.

Le contenu "" a été noté 5 sur 5 sur 1 avis d'internautes.
Ce contenu vous a interessé ? Faites-le savoir ! Passable Correct Bien Très bien Excellent

Laissez un commentaire
Aucun commentaires pour le moment
Vous n'êtes pas connecté, vous ne pouvez pas commenter

Pour bénéficier de tous les services
et de l’accompagnement Auto-Entrepreneur.fr, créez votre compte.

Vous n'êtes plus connecté à votre compte, vous pouvez continuer à naviguer sur le site public.
À bientôt sur Auto-Entrepreneur.fr.

Votre identifiant est l'adresse e-mail que vous avez utilisée lors de votre inscription sur le site.

Renseignez l'adresse e-mail de votre compte Auto-Entrepreneur.fr et cliquez sur "Valider" pour recevoir un lien qui vous permettra de réinitialiser votre mot de passe :

Un e-mail vous permettant de réinitialiser votre mot de passe vous a été envoyé.
Si vous n'avez rien reçu d'ici quelques minutes, cela signifie que l'adresse e-mail que vous avez indiquée n'est pas celle que vous aviez utilisée lors de la création de votre compte Auto-Entrepreneur.fr

Votre demande de réinitialisation de mot de passe a bien été prise en compte et vous avez reçu un email à l'adresse que vous nous indiquez.

Si vous n'avez rien reçu d'ici quelques minutes, vérifiez que vous aviez bien utilisé cet email au moment de votre inscription et réessayez avec une autre adresse email le cas échéant.

Afin de sécuriser les données de votre compte et votre auto-entreprose, votre mot de passe doit comporter un minimum de 10 caractères sans accent ni espace dont :
- 1 minuscule (a b c d e f ... x y z)
- 1 majuscule (A B C D E F ... X Y Z)
- 1 chiffre (0 1 2 3 4 5 6 7 8 9)
- 1 caractère spécial (- ! @ # $ ^ * () - _ = + ; , . ? [] {} | ~).

Votre mot de passe doit contenir au moins 10 caractères dont :
- au moins un chiffre (0 1 2 3 4 5 6 7 8 9)
- au moins un chiffre une minucule (a b c d e f ... x y z)
- au moins un chiffre une majuscule (A B C D E F ... X Y Z)
- au moins un caractère spécial parmi (- ! @ # $ € % ^ & * () - _ = + ; : , . ?)

Exemple : HwtDs@VRr3

Votre mot de passe a bien été modifié ! Veuillez à présent vous connecter en utilisant votre nouveau mot de passe.
Bonne continuation sur Auto-Entrepreneur.fr !

BONJOUR !