Suivez-nous :
Inscrivez vous
Print Friendly and PDF

Contexte professionnel et compatibilité au statut auto-entrepreneur

Le statut auto-entrepreneur est compatible avec la majorité des situations, notamment professionnelles. Cependant, dans certains cas, des aménagements peuvent devoir être mis en place. Au contraire, dans d'autres situations, ouvrir une auto-entreprise peut faire bénéficier d’avantages.

  • Salarié

    L’activité d’auto-entrepreneur est parfaitement compatible avec une activité salariée. Il n’est pas obligatoire de demander l’autorisation de son employeur pour prendre le statut auto-entrepreneur. Il est en revanche interdit d’exercer l’activité professionnelle prévue par son contrat de travail, et auprès des clients de son employeur, sans l’accord de ce dernier.
    En savoir plus sur les salariés
     

  • Fonctionnaire

    Selon la situation (agent à temps complet ou partiel) et l’activité que le fonctionnaire souhaite exercer en tant qu’auto-entrepreneur, les conditions du cumul ainsi que la procédure à respecter peuvent différer.

    En savoir plus sur les fonctionnaires
     

  • Etudiant

    Tout étudiant peut se déclarer auto-entrepreneur sous réserve d’avoir 18 ans, ou, dans certaines conditions, s’il s’agit d’un mineur de plus de 16 ans émancipé. Il doit en revanche se renseigner sur la compatibilité de son activité avec les aides spécifiques accordées aux étudiants.
     

  • Chômeur

    Il est parfaitement possible de débuter une activité d’auto-entrepreneur lorsque l’on est inscrit comme demandeur d’emploi. Cela est même encouragé car considéré comme une action positive de création d’emploi. Il est donc possible de cumuler les allocations chômages (ARE) avec l’activité d’auto-entrepreneur sous forme d’allocation mensuelle ou de capital.
    En savoir plus sur les demandeurs d'emploi
     

  • Retraité

    Une personne retraitée peut ouvrir une auto-entreprise tout en conservant sa pension. Il devra cependant payer des cotisations vieillesse au titre de son activité d’auto-entrepreneur. Ces cotisations peuvent, selon les cas, ouvrir des droits supplémentaires pour la pension de retraite.
    En savoir plus sur les retraités
     

  • Handicapé

    Les personnes handicapées peuvent bien évidemment adhérer au régime auto-entrepreneur. Elles peuvent bénéficier de l’aide de l’Agefiph, et cumuler, selon certaines conditions, l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH). En revanche, la pension d’invalidité peut être incompatible avec l’auto-entreprise.
     

  • Militaire

    Depuis la loi n° 2011-14 du 5 janvier 2011 relative à la reconversion des militaires, il est possible pour ces derniers d’accéder au régime auto-entrepreneur, dans certaines conditions.
     

  • Etranger

    Une auto-entreprise est nécessairement domiciliée en fiscalement en France. Si cette condition est respectée, les citoyens d’un pays membre de l’Union Européenne (UE) ou de l’Espace Economique Européen, ou les ressortissants d’un autre pays titulaires d’un titre de séjour, peuvent créer une auto-entreprise.

Partagez le contenu de la page