Suivez-nous :

Courrier des AE *8 : Peut-on cumuler auto-entreprise et intermittent du spectacle ?

Intermittent et autoentrepreneur

Le courrier des AE, c’est LA rubrique où nous apportons une réponse claire aux interrogations les plus fréquentes de nos internautes. Aujourd’hui, question de Frédérique sur le cumul du statut intermittent du spectacle et le régime de l’auto-entrepreneur.

L’artiste du spectacle qui exerce son activité professionnelle en tant que salarié est connu sous le nom d’intermittent du spectacle.

Définition du statut d’intermittent du spectacle

Le statut d’intermittent du spectacle désigne uniquement le régime d’assurance chômage applicable aux artistes du spectacle employés par un contrat de travail à durée déterminée. Il s’agit d’un dispositif d’indemnisation dérogatoire au droit commun, dont l’existence se justifie par la précarité des artistes qui alternent période de travail et chômage.

Le régime d’assurance chômage est appliqué aux artistes, ouvriers et techniciens des entreprises du spectacle, de la production du cinéma, de l’audiovisuel, de la radio et de la diffusion, engagés par contrat de travail à durée déterminée. Il faut, pour les techniciens et ouvriers avoir travaillé 507 heures dans les dix mois qui précèdent ou dix mois et demi pour les artistes.

Les annexes du système d’assurance chômage applicable aux intermittents

L’annexe 8 Elle concerne les techniciens et ouvriers des secteurs du cinéma, de l’audiovisuel, de la radio, de la diffusion et du spectacle engagés sous contrat à durée déterminée. Le champ d’application de l’annexe 8 est limité à certaines fonctions de salariés et dépend de l’activité de l’employeur identifiée par son code NAF (cf. l’arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de l’annexe 8 qui fixe la liste des postes en fonction de l’activité de l’employeur) ;

L’annexe 10 s’applique à l’ensemble des artistes du spectacle engagés sous contrat à durée déterminée (tels que définis par l’article 7121-2 du code du travail).

Incompatibilité avec le régime auto-entrepreneur ?

Un artiste, technicien ou ouvrier intermittent ne peut exercer une activité du spectacle sous le régime auto-entrepreneur.

Si il souhaite devenir auto-entrepreneur, il faut que l’activité choisie soit sans rapport avec l’activité exercée habituellement en tant qu’intermittent du spectacle (article L.7121-3 du code du travail).

Cette activité doit obligatoirement appartenir à un domaine non éligible au régime de l’assurance chômage applicable aux intermittents du spectacle, comme par exemple une activité libérale (conseil, etc.) ou commerciale (vente d’instruments de musique, etc.)

Cumul intermittent du spectacle et auto-entrepreneur.

Le cumul des indemnités de chômage d’un intermittent avec une activité d’auto-entrepreneur est possible, mais il faut avoir en tête que les bénéfices engendrés en tant qu’auto-entrepreneur peuvent diminuer le montant des indemnités de chômage.

Calcul des allocations chômage des intermittents du spectacle

L’allocation journalière (AJ) d’aide au retour à l’emploi est calculée selon la formule suivante : AJ = A + B + C

A = AJ minimale x [0,50 x Salaire de référence (SR) (jusqu'à 12 000 €) + 0,05 x (SR – 12 000 €)] / NH x Smic horaire

B = AJ minimale x [0,30 x NHT (jusqu'à 600 heures) + 0,10 x (NHT – 600 heures)] / NH

C = AJ minimale x 0,40 Allocation journalière (AJ) minimale = 31,36 €.

SR : Salaire de référence. Il est établi à partir des rémunérations entrant dans l’assiette des contributions, afférentes à la période de référence retenue pour l’ouverture des droits ou la dernière réadmission.

NH : Nombre d’heures exigées sur la période de référence = 507 heures sur 304 ou 319 jours.

Smic horaire  =  9,53 € (depuis le 1er janvier 2014).

NHT : Nombre d’heures travaillées.L’allocation journalière est comprise entre 31,36 € et 133,27 €

L’exercice d’une activité sous le régime auto-entrepreneur « transforme » les recettes mensuelles dégagées, en nombre d’heures travaillées.

Ainsi, les allocations chômage sont calculées en fonction d’une rémunération théorique, elle même calculée en fonction d’un barême forfaitaire fixé par l’URSSAF dans le cadre d’une création d’entreprise.

Ce barême est fixé pour 2014 à 594.51 € mensuels pour la première année d’activité et à 844.83 € pour la deuxième année.

Ce montant est ensuite divisé par le SMIC horaire brut, le résultat correspondant au nombre d’heures théoriquement travaillées  qui sert en même temps à calculer le nombre de jours non indemnisables.

 

EXEMPLE :Un chef opérateur démarre une activité d’auto-entrepreneur en octobre 2014 et facture ses premières prestations en novembre 2014.

Octobre 2014 :
Nombre de jours potentiellement indemnisables : 31 jours
Nombre de jours indemnisés : 31 jours (aucun jour non indemnisable)
Novembre 2014 :
Nombre de jours potentiellement indemnisables : 30 jours

B (barême) = 594.51 €
SMIC horaire brut = 9.53 €
Nombre d’heures théoriquement travaillées (T)

T= B / S = 594.51 / 9.53 = 62.38

Un chef opérateur relevant de l’annexe 8 du système d’assurance chômage, c’est la formule suivante qui sera appliquée :J (Nombres d’heures travaillées au cours du mois) = (T x 1.4) / 8 = (62.38 x 1.4) / 8 = 10.91 arrondi au nombre inférieur soit 10 jours non indemnisables pour le mois.

Nombre de jours indemnisables : 30 jours – 10 jours = 20 jours

Ce calcul demeure provisoire : lorsque l’auto-entrepreneur aura effectué sa déclaration de chiffre d’affaires, il obtiendra un justificatif de la part de l’administration fiscale lui précisant le montant exact des revenus générés par son auto-entreprise.

Il lui faudra par la suite, transmettre ce justificatif à Pôle Emploi afin de régulariser sa situation. Selon le montant pris en compte : il devra restituer le trop-perçu au titre de l’indemnisation chômage, ou au contraire obtenir un complément d’indemnisation.

Pour continuer à obtenir le montant de ses allocations chômage, l’intermittent du spectacle devra déclarer sa situation mensuelle ainsi que le nombre d’heures travaillées à Pôle Emploi. L’exercice d’une activité non-salariée devra être mentionnée.

 


Sources :
« Auto-Entrepreneur, Micro-entrepreneur » Xavier Delpech, 3ème éd, Editions Delmas
- http://vosdroits.service-public.fr/
- Article L7121-3 du Code du travail
- Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l’indemnisation du chômage et les textes qui lui sont associés

Premier Portail Auto-Entrepreneur de France. Auto-Entrepreneur.fr vous tient informé(e) de toute l'actualité concernant l'Auto-Entreprise.
  • CHALINDAR a dit :

    Bonjour
    Ma copine a pour activité principale le Community Management sous le régime AE (elle facture en moyenne 2000€/mois). Elle est aussi musicienne et son activité se développe. En tant que musicienne, elle a cumulé + de 507h depuis aout 2016. Peut-elle avoir droit à l’allocation chomage en tant qu’intermittente ? Et si oui comment se déroule sa décla mensuelle et le versement des indemnités ?
    Merci

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Thomas,
      Pour pouvoir bénéficier d’indemnités, il devra faire une demande auprès de Pôle Emploi.
      Belle fin de journée

  • Sophie C a dit :

    Bonjour,

    Je suis intermittente du spectacle -vidéographiste ou technicienne vidéo » selon les boites où je travaille, une nouvelle boite (qui n’est pas n’embauche pas d’intermittent et n’est pas dans le monde du spectacle) on me propose une mission mais par facture (des vidéos avec du graphisme ).

    je n’arrive pas à savoir si étant intermittente je peux ouvrir un statut d’auto entrepreneur en parallèle ? vu que pour ce travail ce sera de l’animation / motion design et que ce n’est pas un nom de mêtier référencé chez les intermittents. pensez vous que c’est possible ?

    Merci pour votre réponse
    Sophie

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Sophie,
      Si cet intitulé d’activité n’est pas référencé chez les intermittents, vous pourrez cumuler sans aucun soucis. Attention cependant, les activités de graphisme sont des activités artisanales et nécessite un stage appelé le Stage de Préparation à l’Installation (peut être financé par Pôle Emploi).
      Belle fin de journée

  • celine a dit :

    Bonjour, je suis comédienne-chanteuse et intermittente du spectacle. Je suis également photographe et j’aimerai prendre mon statut d’auto entrepreneur car mon activité de photographe commence a bien marché. Déjà est ce compatible? (je ne suis pas photographe de plateau mais photographe portraitiste) et ensuite ai je besoin de faire une formation? car cette activité relève de l’artisanat. En gros j’ai peur que mon statut saute si je cumule ces deux casquettes.
    merci beaucoup.

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Céline,
      Le cumul de votre statut d’intermittente et d’un statut auto-entrepreneur pour l’activité de photographe est tout à fait possible.
      En effet, il faudra passer le SPI (Stage de Préparation à l’Installation) pour pouvoir exercer votre activité en auto-entrepreneur.
      Belle fin de journée

  • moreau alain a dit :

    bonjour je suis machiniste et je souhaite ouvrir une boutique de livres est ce que je peux me verser un salaire ou c est des dividendes en fin d année
    et est ce que je peux acheter le local a mon non et le loue a ma société
    merci

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Alain,
      Le statut auto-entrepreneur sera peut adapté à votre projet car vous aurez trop de frais non comptabilisés (pas de notion de bénéfice ni de charges déductibles en auto-entrepreneur).
      Il faudra vous renseigner sur les autres structures d’entreprises possible.
      Belle fin de journée

  • Céline a dit :

    Bonjour,

    je suis intermittente en tant que chanteuse, et je souhaite aujourd’hui me lancer dans une activité complémentaire de cours et d’atelier de chant en micro entreprise.
    Il me semble que les 2 soient compatibles puisqu un peu differentes.
    Pouvez vous me confirmer cela ?
    merci

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Céline,
      En effet, ces deux activités sont différentes. Vous pourrez sans doute cumuler.
      Dans le doute, vous pouvez demander à votre conseiller Pole Emploi.
      Belle fin de journée

  • mo a dit :

    Bonjour,
    Je cumule 2 activités depuis 4 ans. L’une principale en tant qu intermittente et l’autre plus minime en auto-entreprise. Cette annee cette seconde activitee a pris plus d’ampleur. Y a t-il un CA à ne pas dépasser si je veux conserver mon intermittence sachant que j’ai mes heures et doit par conséquent pouvoir renouveller mon statut? Merci

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour,
      Il est possible qu’il y ait un certain chiffre d’affaires ou nombre d’heures à ne pas dépasser en effet mais c’est au cas par cas et selon vos activités.
      Il faudra donc prendre rendez-vous avec votre conseiller Pôle Emploi afin de faire un point et savoir à quoi vous avez droit exactement.
      Belle fin de journée

  • judith a dit :

    Bonjour,
    J’ai compris qu’on ne pouvait pas exercer la m^me activité en tant qu’intermittent et AE.
    Cependant, qu’est ce qui différencie légalement les activité ?
    Par exemple, si je fais des heures en tant que régisseuse cinéma, ou 2nd/3eme assistante mise en scène, puis je prétendre à un statut d’autoentrepreneur en tant que réalisatrice audiovisuel ?
    J’ai remarqué que la fonction de réalisateur n’est pas dans l’annexe 8 des techniciens du spectacle, alors que l’assistant régisseur, et l’assistant réalisateur s’y trouve. Cela peut-il faire la différence d’activité ?

    Merci pour votre aide et bonne journée.

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Jurdith,
      En réalité, lorsque vous êtes intermittent, vous ne pouvez a priori pas pratiquer une activité qui est éligible au statut d’intermittent en auto-entrepreneur. Donc si l’activité n’est pas éligible au statut d’intermittent, vous pourrez cumuler sans aucun soucis.
      Belle fin de journée

      • houdu a dit :

        bonjour,

        Je suis intermittent du spectacle,comédien, annexe 10.

        J’ai fait une formation de monteur audiovisuel il y a 10 ans. Mais depuis 7 ans, je ne fais pas mes heures en tant que technicien, mais en tant qu’artiste.
        Les compagnies de théâtre pour lesquels je travaille ( et d’autres) me demandent s’il est possible de réaliser des bandes annonces pour leurs spectacles ou faire quelques vidéos qui seront introduites dans leurs spectacles.

        Est ce que je peux créer mon auto entreprise et me faire facturer ces services en tant que technicien?
        Etant artiste comédien, je ne ferai pas la même activité en tant que auto entrepreneur. Est ce compatible avec le régime de l’intermittence?
        Cordialement
        Florent

        • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

          Bonjour Florent,
          Théoriquement, l’activité de montage est éligible au statut d’intermittent donc ça ne devrait pas être possible. Néanmoins, étant donné que les deux activité pratiquées sont foncièrement différentes, cela devrait être possible.
          Belle fin de journée

  • Isidore a dit :

    Bonjour,

    Etant intermittent et AE,

    - quand je déclare mon CA chaque mois, cela me supprime des jours indemnisés. Est-ce qu’ils sont décalés ? Est-ce qu’il y a une limite de décalage ?

    -si je déclare sur un mois un certain chiffre d’affaire AE résultant après calcul à un nombre de jour supérieur à 30, est-ce que mes ARE sont décalés sur le mois suivant également ?

    Merci pour votre retour.

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour,
      En effet, le capital chômage total est inchangé donc vos droits seront simplement plus étalés dans le temps.
      Belle fin de journée

  • Laurent a dit :

    Bonjour.

    Actuellement AE depuis 2010, dans différentes activités ( technicien son, agent commercial et prestataire de service dans la maintenance informatique ), je me heurte à un soucis.
    On me propose une tournée de concert ( environ 50 dates ) que je souhaite faire en facturant mes prestations de technicien son, comme je le fais depuis 6 ans.
    L’employeur de cette tournée, vient d’avoir un contrôle de l’URSAAF, et le contrôleur à bloqué sur mes factures précédentes, et signifie à cet employeur qu’il doit me salarier ( Intermittent j’imagine ) pour la prochaine tournée.
    Je ne sais quoi penser, en effet j’ai plusieurs employeurs, dans ces différentes activités, et si je deviens intermittent, je ne pourrai plus cumuler toutes ces activités.
    Sur quelles bases l’URSAAF peut elle imposer un salariat (ils parlent de subordination à l’employeur je crois), alors que je suis libre de choisir mes employeurs et ce que je fais??
    Est ce propre à la tournée ( plusieurs dates de suite avec le meme employeur ) ou est ce plus général ?
    Suis je dans l’illégalité en etant AE technicien du son ?
    Merci de votre réponse.
    Laurent

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Laurent,
      Vous êtes typiquement dans un cas de salariat déguisé. Le problème ne vient pas de vous mais bien de votre « client » (et non employeur) qui abuse de votre situation en se servant de votre statut pour ne pas payer de cotisations sociales.
      Hélas si l’URSSAF a tranché, le client ne peut plus vous faire travailler en auto-entrepreneur.
      Belle fin de journée

  • Delph a dit :

    Bonjour ,
    je dois envoyer ma nouvelle demande d’étude de droits à pôle emploi pour mon intermittence à la fin du mois de Janvier.
    Ma réétude ne devrait pas poser problème étant donné que j’ai mes heures .
    Courant 2017 je devrais normalement m’inscrire comme auto-entrepreneuse (cet été), du coup je ne sais pas si je dois cocher la case auto-entrepreneur vu que mon activité va commencer pendant mon année de droits à l’ARE.
    Comment dois je faire ? et ce que je devrais simplement signaler mon auto entreprise au moment où celle ci sera validée ?

    Merci de votre réponse .

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour,
      Il faudra signaler votre auto-entreprise dès lors que vous aurez fait les démarches et reçu votre n° de SIRET, pas avant.
      Belle fin de journée

  • GLOAGUE a dit :

    Bonsoir,

    - Je souhaite créer ma micro-entreprise via le portail des entrepreneurs mais là, je ne trouve pas la catégorie qui correspond à mon activité (qui est « Formation en narration »). Problème : impossible d’indiquer juste « formation », ça n’existe pas. Il y a des domaines d’activités très précis et rien d’approchant… Comment faire ?

    - y’a-t-il un inconvénient quelconque à demander l’ACCRE ?

    Avec tous mes remerciements pour votre aide.
    Audrey

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour,
      Il est possible de remplir vous même le champs sans que ce champs soit prédéfinit.
      Il est également possible de trouver un champs un peu plus généraliste qui puisse correspondre à votre activité.
      Belle fin de journée

  • Ménard a dit :

    Bonjour,

    Je suis auto-entreprenueur depuis un petit moment dans le domaine du théâtre, je suis intervenante en milieu associatif et anime des ateliers théâtre, est-il possible de basculer en intermittence ?
    Est-ce que je peux convertir mes revenues de 2016 en intermittence ?
    Comme je ne peux rester sans revenue, est-ce que dès janvier 2017 je peux convertir mes heures travaillées au régime de l’intermittence ?
    Est ce que ce régime est plus intéressant ou dois-je rester auto-entrepreneur ?

    Merci pour vos lumières ?

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour,
      Il sera sans doute possible de basculer en intermittence en revanche il ne sera pas possible de convertir vos revenus 2016.
      Pour 2017, il faudra voir avec un conseiller Pôle Emploi.
      Belle fin de journée

  • Christophe a dit :

    Bonjour,
    je suis auto-entrepreneur dans la communication digitale. L’un de mes clients est une troupe de théâtre pour laquelle je m’occupe de son site, de sa page facebook, de la création du dossier de diffusion, de la production de vidéos de promotion, des affiches, etc.
    De plus, j’utilise ces créations afin de les placer auprès des festivals, des théâtres, office de de tourisme, etc. Je touche un fixe chaque mois pour cette mission ainsi qu’une commission à chaque fois que je leur trouve une date.

    Cette troupe me propose de partager les cachets avec eux en tant que chargé de diffusion et ainsi, à terme, toucher l’intermittence. J’aimerais savoir dans quelle mesure je peux cumuler intermittence et auto-entrepreneuriat? Imaginons que je touche 400 euros de cachet par mois et 1000 euros en auto-entrepreneur en informatique, combien puis-je espérer toucher en intermittence, svp?

    Je reviens de Pôle Emploi qui ne peut/veut pas me répondre…
    Je vous remercie,

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Christophe,
      Il n’existe hélas, pas de calcul ou de simulateur en ligne pour le cumul intermittent et auto-entrepreneur. Surtout qu’il faut pouvoir valider toutes vos heures en tant qu’intermittent. Ce qui est certain c’est que le cumul est possible.
      Néanmoins, seuls les conseillers Pôle Emploi savent comment est fait le calcul. Il faut leur redemander jusqu’à trouver une personne qui puisse vous répondre.
      Belle fin de journée et bon courage !

  • AUDREY a dit :

    Et… Peut-on être auto-entrepreneur « formation » et avoir une activité de journaliste pigiste ?
    merci !

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Oui aussi !
      Belle fin de journée et excellent week-end

      • AUDREY a dit :

        Pardon, j’avais oublié une question :
        - peut-on déclarer une auto-entreprise rétroactivement ? Ex : mission de formation effectuée il y a quelques jours (l’entreprise attend mon devis) mais mais micro-entreprise pas encore montée.
        Si oui, jusqu’à combien de jour/mois en arrière peut s’effectuer la rétroactivité ?
        Merci pour vos précieux conseils.

        • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

          Bonjour Audrey,
          Il ne sera pas possible de créer une entreprise rétroactivement. Vous pouvez déclarer un début d’activité dans les 30 jours précédant votre inscription mais il faudra attendre d’avoir votre SIRET pour facturer.
          Belle fin de journée

  • AUDREY a dit :

    Bonjour,
    Peut-on monter une auto-entreprise de « formation » lorsqu’on est intermittent (statut = réalisateur) ?
    Merci de votre réponse !

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Audrey,
      Oui sans soucis !
      Belle fin de journé

      • AUDREY a dit :

        merci beaucoup !

  • pierre a dit :

    Bonjour,

    suite à une rupture de contrat conventionel, je souhaiterais faire mon statut d’intermittent du spéctacle. mon ancien employeur me propose de monter une AE et faire des vacations (ou journée complète) hors domaine du spéctacle. Est ce possible d’obtenir quand meme sont staut d’intermittent? il y a t il un nombre d’heure de AE à ne pas dépasser ?

    merci pour votre aide!!

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour,
      Si votre ancien employeur veut vous faire travailler en auto-entrepreneur, il risque de devoir vous requalifier en CDI pour motif de salariat déguisé.
      Il est possible de cumuler un statut d’intermittent avec une auto-entreprise si celle-ci n’est pas dans la même activité.
      Il n’y a pas de nombre d’heure à compter en auto-entrepreneur néanmoins vos indemnités pourront être recalculées en fonction de votre chiffre d’affaires.
      Belle fin de journée

  • Julien a dit :

    Bonjour
    je suis intermittent du spectacle depuis plusieurs années, embauché en tant qu’assistant d’émission/collaborateur artistique et un ami aimerait m’embaucher sous le statut d’AE en tant qu’animateur culturel (c’est un poste de Game Master, il s’agit d’animer et gérer les personnes qui sont en immersions dans ce qu’on appelle les Live Escape/Escape Game).
    Je pense selon votre article, que les deux choses n’ont rien à voir mais comme il me reste encore 2 mois de droits intermittent, je voulais savoir si le PE va me compléter et me verser cet argent jusqu’à épuisement.
    En effet, il s’agit d’un contrat de 30h qui me fera gagner moins, que ce que je gagne lorsque je suis un mois complet au chômage.
    J’espère que j’ai pu donner toutes les infos nécessaires pour que vous puissiez répondre à ma question. J’ai peur d’accepter et de me retrouver vite pris à la gorge.
    D’avance, merci pour votre réponse :)

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Julien,
      En cas de création d’entreprise, Pôle Emploi continue de vous indemniser, en revanche, il est possible que vos indemnités soient recalculées et réduites en fonction de votre chiffre d’affaires.
      Belle fin de journée

  • franck a dit :

    Bonjour,
    Je suis intermittent du spectacle depuis 18 ans.
    J’ai monté une AE en janvier 2016 en temps que « intervenant en audiovisuel » pour répondre à un appel de marché de l’administration.
    J’ai facturé mes prestations à cette administration tout au long de l’année.
    Je n’ai pas déclaré chaque mois au pole emploi ces montants car des personnes dans ce cas similaires m’ont signalé que le statut d’intermittent at auto-entrepreneur étaient 2 choses distinctes.
    Et comme avec le statut d’AE je ne cotise pas pour le régime intermittent je n’avais pas à la déclarer.
    Je dois actuellement remplir une nouvelle demande d’allocation chômage puisque ‘en fin de droit depuis 15 jours.
    Dans ma demande d’allocation il est demandé si je suis auto entrepreneur, je vais évidemment répondre oui mais le doute monte en moi, le pole emploi peut il me reprocher de ne pas avoir déclaré mes revenus d’AE en 2016 ?
    Je suis perdu et n’arrive pas à contacter une personne aux assedics intermittent.
    Pouvez vous m’aider ?
    Merci

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Frank,
      Même si les deux activités sont distinctes, il n’est normalement pas possible de pratiquer la même activité pour les deux statuts en même temps donc ça peut poser problème.
      Qui plus est il aurait fallut déclarer vos revenus à Pôle Emploi. Il est donc possible qu’ils vous demandent remboursement pour un certain nombre d’indemnités.
      L’idéal est de faire au plus vite un point avec votre conseiller Pôle Emploi.
      Belle fin de journée

  • manue a dit :

    bonjour,
    moi j’ai plein de questions et j’arrive pas à trouver des infos vraiment claires !!
    je suis auto entrepreneur depuis quelques mois comme photographe et actuellement on me propose du travail dans la video : tournage, montage, enregistrement audio.. comme ce sont des associations et des contrats ponctuels on s’est dit qu’intermittent serait la bonne solution
    Mais est ce que je peux être intermittent en video tout en gardant l’auto entreprise de photo ??
    et surtout comment ça se passe ensuite au niveau des déclarations de revenu pour pole emploi ?
    car pour le moment pole emploi me dit que si j’ai un chiffre d’affaire avec mon auto entreprise je déclare 150h par défaut puis ils ajustent ensuite mon complément chômage… mais si j’ai des heures d’intermittent + chiffre d’affaire AE…
    c’est le flou total ! et j’essaie d’avoir des infos avant de me rendre à pole emploi car j’ai peur qu’ils en sachent encore moins que moi !!

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour,
      Il est tout à fait possible de cumuler une activité en intermittent et une activité en auto-entrepreneur et dans votre cas, rien ne s’y oppose.
      Si vous cumulez, les revenus auto-entrepreneur, qui seront à déclarer à Pole Emploi, ne seront pas comptabilisés comme des heures et sont susceptibles d’engendrer un nouveau calcul de vos indemnités. Pourquoi ne pas faire les deux activités en auto-entrepreneur ?
      L’idéal sera de prendre rendez-vous avec votre conseiller Pole Emploi pour voir ce qui se fait en pratique.
      Belle fin de journée et joyeuses fêtes !

  • Chicho a dit :

    Bonjour,

    Intermittente du spectacle depuis 10 ans, je vais m’inscrire en tant qu’auto-entrepreneuse pour une toute autre activité.

    Mais lors de ma déclaraction de début d’activité,je dois cocher sur je veux avoir la RAM comme régime de sécurité sociale.

    Est ce possible de conserver le régime général sous lequel je suis en tant qu’intermittente ou dois je me mettre sous le régime des professions libérales?

    Merci beaucoup :)

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour,
      Vous resterez au régime actuel mais il est obligatoire d’en choisir un, c’est une formalité.
      Belle fin de journée

  • Michel a dit :

    Bonjour, je suis Intermittent et ai une micro entreprise en parallèle depuis octobre. J’ai averti PE en octobre mais jamais eu de retour. Pour déclarer mon CA chaque mois lors de mon actualisation Pole emploi, comment doit on procéder précisément ?

    Pour une facture de 2000 euros par ex
    1) doit on pratiquer un abattement sur le CA avant de déclarer ça dans la case, lors de l’actualisation ?
    2) Met on un un nombre d’heures ? si oui comment le calculer ?
    3) Dans la case employeur nous mettons micro entreprise ?
    4) j’ai démarré cette activité en octobre mais mon premier CA n’est tombé qu’en novembre je n’ai rien précisé sur l’actualisation d’octobre. Si le CA est de 0 euros faut il le préciser ?
    5) Ma premiere déclaration auprès de net entreprise ne sera possible d’après leur site qu’en 2017, je ne pourrai donc pas obtenir les attestations pour les donner à PE avant ça…

    • Michel a dit :

      Et si on facture des frais de déplacement, doit on les inclure dans le CA directement ? et du coup les inclure dans notre déclaration PE. Pas simple de convertir tout ça en heures. Merci d’avance

      • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

        Bonjour,
        En effet, les déplacements sont à inclure dans votre chiffre d’affaires.
        Après, vous pouvez, lorsque vous faites votre facture, mettre d’une part le tarif horaire et d’autre part le prix du déplacement spécifique à une activité.
        Belle fin de journée

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Michel,
      En réalité, il suffit de fournir à Pole Emploi l’attestation de déclaration au RSI. En attendant de pouvoir les avoir, vous pouvez (normalement) faire une déclaration sur l’honneur du CA que vous avez réalisé.
      En tous les cas on parle de CA et non d’heures travaillées.
      Belle fin de journée

  • Cha a dit :

    Bonsoir, Pouvez-vous me confirmer que la régularisation des indemnités perçues se fait bien chaque mois ?
    Je compte débuter une activité à mon compte et je ne pense pas atteindre un CA de 594 euros mensuels dès le début ! Je serai donc le cas où par défaut Pôle emploi me versera dans un premier temps une indemnité inférieure à celle correspondant à mes droits. Je voudrais donc m’assurer que la régularisation se fait aisément et tous les mois afin de ne pas me retrouver encore plus mal lotie qu’avant de me lancer dans une activité complémentaire ! Merci de votre attention.

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour,
      Si vous déclarez correctement vos chiffres d’affaires à Pole Emploi, la régularisation se fait bien tous les mois en effet.
      Belle fin de journée

      • Cha a dit :

        Merci beaucoup! Passez une belle journée!

  • Paty Lucie a dit :

    Bonjour, je suis actuellement intermittente dans le domaine de la télévision (opératrice ralenti et opératrice synthé) on me propose de travailler pour une boîte pour du montage. Puis-je me mettre en tant que AE ? Ou est-ce quand même dans le même domaine ? Aussi, les heures travaillés en tant que AE sont-elles comptabilisés pour les 507 heures de l’intermittence ou pas du tout ? Merci de la réponse c’est un peu brouillon dans ma tête ;)

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Lucie,
      Hélas, il n’est pas possible de vous mettre en auto-entrepreneur s’il s’agit de la même activité. En revanche, si l’activité est différente, cela est possible. Il faudra voir avec votre conseiller Pôle Emploi si la différence est assez marquée pour pouvoir le faire.
      En tous les cas, le travail réalisé en auto-entrepreneur ne pourra pas être comptabilité pour vos heures en tant qu’intermittente.
      Belle fin de journée

  • Fanny a dit :

    Bonjour,
    Je suis toute nouvelle dans le marché du travail et suis complétement pommée… J’ai terminé mon premier CDD cet été et suis au chômage pendant un an. Je voulais trouver un nouveau CDD/CDI mais ne n’ayant presque aucune offre, je songe à travailler à mon nom. Seulement, je ne sais pas quel statut choisir entre auto-entrepreneur, freelance, intermittente du spectacle… Pouvez vous m’aidez à y voir plus clair ?

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Fanny,
      En réalité, tout dépend de votre projet et de votre activité.
      N’hésitez pas à nous contacter par message privé sur la page facebook Auto-Entrepreneur.fr pour un suivi personnalisé.
      Belle fin de journée

  • Catherine a dit :

    Bonjour,

    Je suis intermittente et m’apprête à demander mon immatriculation en tant que AE et je voulais avoir une précision concernant la déclaration des revenus liés à l’activité d’AE.

    Si j’ai bien compris, lorsque je serai immatriculée en tant que AE, je devrai lors de mon actualisation mensuelle Pole Emploi :
    - déclarer mes heures travaillées en tant qu’artiste intermittente
    - déclarer mes heures travaillées en tant que AE (en faisant un calcul moi-même d’après la formule indiquée dans votre article)

    Est-ce bien cela?

    En revanche, je n’ai pas compris quel document officiel (de l’Urssaf?) et à quel moment je devrai produire ce document officiel auprès de Pole Emploi pour attester de la régularité des sommes et nombres d’heures que j’aurai déclarées chaque mois?

    Pouvez-vous me préciser cela?

    Merci beaucoup.

    Cordialement

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Catherine,
      En réalité, en tant qu’auto-entrepreneur, vous déclarez votre chiffre d’affaires à Pôle Emploi et non le nombre d’heures travaillez en auto-entrepreneur.
      Le document dont vous parlez est une attestation de vigilance, un document qui permet simplement de montrer ce que vous avez déclaré.
      Il faudra donc, dans l’idéal, en produire un par mois. En déclarant votre chiffre d’affaires sur le site http://www.net-entreprises.fr, vous pourrez le télécharger directement via la plateforme.
      Belle fin de journée

      • Catherine a dit :

        Bonsoir,

        et merci pour votre réponse.
        Dernière chose : que se passe-t-il si les revenus générés par l’AE sont supérieurs à ceux générés par l’intermittence? Est-ce que cela conduit à une sorte de basculement du statut intermittent vers un statut AE notamment pour ce qui est de la couverture maladie?
        Idem, est-ce que du coup, les indemnités liées à l’intermittence ne risquent pas d’être supprimées?
        Y a-t-il une sorte de ratio ou de plafond à ne pas dépasser?

        Merci beaucoup pour vos précieuses informations.

        Bien à vous.

        • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

          Bonjour,
          Tant que vous conservez les deux statuts, normalement vous resterez à la CPAM. Il n’y a plus de notion d’activité principale et activité secondaire, on va plutôt parler d’activités complémentaires.
          En revanche, il est possible que vos indemnités soit réduites ou supprimées.
          Le plafond dépend de votre situation, il faudra donc prendre rendez-vous avec votre conseiller Pôle Emploi.
          Belle fin de journée

          • Catherine a dit :

            Merci beaucoup pour ces précisions.

            Bonne journée égalelent

            5 novembre 2016 à 11 h 12 min
      • Bonneville a dit :

        Bonjour,
        Le calcul que vous présentez dans l’article ne s’applique que si le nombre d’heures effectuées n’est pas vérifiable.
        En effet, dans la circulaire 2007-08, article 2.7.2, il est écrit que ce n’est que dans le cas où les heures de travail ne peuvent pas être directement constatées que l’on applique le calcul du nombre d’heures en divisant le CA / Smic horaire.
        Ce que je fais donc depuis que je suis auto entrepreneur, c’est de spécifier le nombre d’heures travaillées sur la facture. Cela m’a valu quelques échanges houleux avec pole emploi, mais au final le service juridique m’a donné un « accord réglementaire ». De ce fait je ne déclare pas mon CA, mais je multiplie le nombre d’heures travaillée par le smic horaire pour obtenir le montant à déclarer à pôle emploi.

  • sébastien a dit :

    petite précision : quand je dis location c’est plus précisément prestation car je souhaite monter moi même mon matériel et non pas le laisser dans d’autres mains. Je travaille en tant qu’intermittent uniquement auprès de théâtres et aucunement auprès de prestataires.
    Ai-je le droit de pratiquer une activité de soutien au spectacle vivant ou uniquement dans l’événementiel ( non spectacle vivant ) ?
    Merci

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Sébastien,
      Il n’est pas possible de pratiquer la même activité en auto-entrepreneur et en intermittent. Même si ce ne sont pas les mêmes prestataires.
      Faites tout de même un point avec votre conseiller Pôle Emploi pour voir si dans une certaine mesure vous ne pourriez pas contourner le système mais il faudra être vigilant.
      Belle fin de journée

  • sébastien a dit :

    Bonsoir,
    je suis actuellement technicien son , machiniste ou technicien lumière intermittent du spectacle ; je souhaiterai faire de la location de matériel de sonorisation que je possède, cela en activité secondaire.
    Puis je le faire en tant que AE et comment se fait la bascule pour pole emploi en tant qu’activité principale ? Lorsque le chiffre d’affaire en AE est supérieur au salaire touché en tant qu’intermittent ou est-ce lorsque le chiffre d’affaire de l’AE est supérieur au salaire + allocation chômage ?
    Merci pour votre éclairage !
    cordialement

  • Hugo a dit :

    Bonsoir,

    Je suis actuellement technicien son, je déclare mes heures chaque mois à pole emploi mais je n’ai pas encore le statut (pas suffisamment d’heures).
    Une école de musique me propose de donner le mois prochain des ateliers de musique et me payer par facture ; je pense donc à m’inscrire en tant qu’auto entrepreneur.
    En lisant ce forum, je pense comprendre que je peux le faire car les activités sont différentes ; c’est bien ça ?
    J’ai aussi lu : « Votre intitulé métier sera « animateur indépendant d’ateliers artistiques » et il s’agira d’une activité libérale » ; cela correspond bien à ce que je veux faire ?
    Pour finir, si tout cela fonctionne ; que devrais je déclarer à pole emploi lors de l’actualisation mensuelle ?
    Et est ce que je peux rester inscrit à la CPAM ?

    Merci pour votre aide !

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Hugo,
      En effet, le cumul est tout à fait possible dans votre cas et l’intitulé sera bien « animateur indépendant d’ateliers artistiques » et il s’agira d’une activité libérale ». Vous pouvez aussi vous déclarer en professeur de musique et ce sera aussi une activité libérale.
      Il faudra demander une ARE à votre conseiller Pôle Emploi pour cumuler vos indemnités avec votre activité. Et il faudra déclarer vos revenus auto-entrepreneur à Pôle Emploi mais cela ne sera pas pris en compte pour vos heures d’intermittent.
      Belle fin de journée

      • Hugo a dit :

        Merci beaucoup !

  • capucine a dit :

    Bonjour,

    je suis intermittente du spectacle depuis environ 15 années, je suis technicienne en lumière
    Je voudrais vendre des produits que je fabrique (je détourne des objets en lampes). J’hésite à me lancer car j’ai peur de voir les assedics baisser, alors que je souhaite faire cette activité pour compléter les revenus dans un premier temps, et après me lancer si ça marche bien. Quels conseils me donneriez vous? merci et bonne journée!

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Capucine,
      La première chose à faire sera de prendre rendez-vous avec votre conseiller Pôle Emploi et de lui parler de votre projet ! Si vous faites vos heures, il n’y a pas de raison que vos indemnités soient réduites.
      Belle fin de journée

  • SZYMANSKI a dit :

    Bonjour, Je vais monter une AE de coaching scolaire . Actuellement je suis salarié (10H en CDI) et j’aurais bientôt toutes mes heures pour devenir intermittent….mais je suis face à un dilemme : qu’est-ce-qui est le mieux avec une AE, être salarié ou être intermittent ? ( surtout ce que je ne veux pas c’est dépendre du RSI ……). Merci d’avance pour votre aide précieuse.

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Sandrine,
      Tant que vous gardez une activité type emploi ou intermittence, et que cette activité est principale, vous resterez au régime général.
      Quant à savoir s’il est préférable pour vous d’être intermittent ou salarié, au niveau du cumul avec le statut ça ne change rien mais on conseille toujours plutôt d’être salarié.
      Belle fin de journée

  • Loïc a dit :

    Bonjour, je suis auto-entrepreneur et souhaiterai devenir intermittent (dans le même domaine d’activité).

    Dois-je cesser mon activité d’auto-entrepreneur avant de m’inscrire à pole-emploie ou puis-je garder mon statut d’auto-entrepreneur le temps que mon inscription soit prise en compte ?

    Est-ce que ma couverture social actuelle (RSI) redeviendra automatiquement CPAM ou dois-je en effectuer la demande ?

    Merci de votre réponse.

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Loïc,
      Vous pouvez demander confirmation avec Pôle Emploi mais il faudra cesser votre activité d’auto-entrepreneur.
      Donc vous passerez à la CPAM. Dans le cas où vous pourriez cumuler les deux activités, il faut faire aujourd’hui une demande de droit d’option à la CPAM et ensuite, lorsque le cumul sera effectif, demander à quitter le RSI et rejoindre la CPAM.
      Belle fin de journée

  • Silmary a dit :

    Bonjour,
    je suis actuellement intermittent du spectacle dans la vidéo (chef monteur, opérateur ralenti). J’aimerais monter mon auto entreprise / micro entreprise pour vendre des compositions musicales (si j’ai bien compris sans droit d’auteur). Est-ce possible vu que mon activité principale concerne la vidéo et celle de mon auto entreprise concernerait le son?

    Merci

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour,
      A priori, il ne s’agit pas exactement de la même activité a ceci prêt que la production audio est éligible au statut intermittent.
      Dans l’idéal, il aurait fallut vérifier avec votre conseiller Pôle Emploi pour la nature de l’activité. Sinon vendre des composition musicales mais en tant qu’auteur et à la maison des artistes.
      N’hésitez pas à nous tenir au courant !
      Belle fin de journée

  • Mat a dit :

    Bonjour.
    Étant payé par cachets (ou Guso) pour la musique live et visant l’intermittence dans quelques temps, puis-je en parallèle monter ma micro-entreprise sous le code naf 90.03b (autre création artistique), afin de réaliser, composer à la demande et vendre mes compositions musicales originales(spectacles, théâtres, pubs, courts-métrages etc)? Le domaine est toujours musical, mais tout de même bien différent non ?? Merci beaucoup pour votre retour.

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Mathieu,
      Si l’activité de composition est éligible au statut intermittent, hélas ce ne sera pas possible car cela peut rentrer dans le cadre de vos heures déclarées. Il faudra demander l’avis de votre conseiller Pole Emploi.
      Belle fin de journée

  • Julia Jaillard a dit :

    Bonjour,

    HELP
    Je suis décoratrice intermittente et je souhaite devenir AE pour des projets à part avec une boite d’évenementiel. Je crois comprendre que si c’est pour la même activité, je ne peux pas cumuler les deux statuts n’est-ce pas ?
    En revanche si c’est une activité différente (forcément pas élégible au statut intermittent?), et que je fais des factures, est-ce que ça affectera mon statut d’intermittent et mes assurances chomages ? Est-ce qu’elle diminueront ? Et comment je dois déclarer ces factures ? Est-ce qu’elles ont un impact sur le calcul de mes heures ?

    Merci beaucoup d’avance !

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Julia,
      Effectivement, si c’est la même activité ce n’est pas possible. En revanche, si c’est une activité différente c’est possible.
      Il est possible que vos indemnités soient recalculées en fonction de vos revenus auto-entrepreneur et donc réduites. En revanche pour vos heures a priori pas de changement.
      Belle fin de journée

  • Line a dit :

    Bonjour,
    Je suis autoentrepreneur depuis 3 ans en tant que designer industriel et je commence à développer une activité de scénographe. J’ai plusieurs productions prévues en 2017 ce qui me permettrait de faire assez d’heures pour accéder au statut d’intermittent. Ais-je le droit de cumuler les deux statuts avec ces deux activités ? Je déclare aujourdhui mensuellement mon activité d’autoentrepreneur et je paie charge + impots chaque mois. Comment cela va t’il se passer par rapport au statut d’intermittent ?
    merci à vous pour votre réponses.

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Line,
      Vous pouvez tout à fait cumuler les deux statuts et obtenir le statut d’intermittent.
      Il faudra prendre rendez-vous avec votre conseiller Pole Emploi pour voir toutes les modalités de déclarations de vos heures.
      Vos charges et impôts resteront inchangés.
      Belle fin de journée

  • KIVITY a dit :

    Bonjour,
    Je suis actuellement AE en tant que réalisateur-vidéaste de films institutionnels. Je fais un peu de photos également. Je souhaite passer par une entreprise de portage salarial afin de tenter de devenir intermittent en tant que caméraman-monteur. Je souhaite également continuer à faire de la photographie en tant qu’AE. Est-ce possible?
    Merci de votre réponse.
    Bonne journée

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour,
      Il est effectivement possible de cumuler les statuts, cependant, il n’est pas possible de pratiquer la même activité en intermittent et en auto-entrepreneur. Mais à priori si vous faites appel à une société de portage, vous serez « porté » plutôt qu’intermittent et dans ce dernier cas, le cumul est tout à fait possible. Si vous pratiquez deux activités différentes, aucun soucis pour le cumul et aucune condition restrictive.
      Vous pouvez aussi, si vous le souhaitez, pratiquer les deux activités sous le même SIRET.
      Belle fin de journée

  • lila a dit :

    Bonjour,
    Je suis intermittente du spectacle comedienne, je dois montrer une structure pour une activité qui n est pas celle de comedienne, Le regime auto entrepreenur est la meilleure structure ou me conseillez vous une autre? quelle est la plus interessante pour ne pas mettre en peril mon precieux statut d intermittente pour lequel je me bas depuis des années. qui pourrait me conseiller au mieux merci,

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour,
      Tout dépend de l’activité parallèle que vous souhaitez pratiquer. Le statut auto-entrepreneur peut être très adapté. Vous pouvez aussi vous tourner vers le portage salarial. N’hésitez pas à nous en dire un peu plus !
      Belle fin de journée

  • Johann a dit :

    Bonjour,

    Mon activité principale était l’Auto-Entrepreneuriat, mais depuis le 1er septembre 2016, j’accumule mes heures pour devenir intermittent, dans le même secteur (infographiste).

    Je souhaite conserver mon statut d’AE pour d’éventuels projets à distance, mais qui n’affecteront pas la clientèle du studio dans lequel je travaille. Je me suis inscrit chez Audiens pour les congés spectacle mais que dois-je faire concernant la sécurité sociale ?

    Mon numéro de carte vitale est rattaché au RSI pour le moment, comment puis-je basculé à l’Assurance Maladie ? Qu’adviendra-t-il de ma sécurité sociale à la RAM/RSI ?

    Merci d’avance pour votre aide.

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Johann,
      Il n’est pas possible de pratiquer la même activité en intermittent et en auto-entrepreneur. Il faudra choisir entre les deux statuts.
      Néanmoins, si vous souhaitez passer à la CPAM, il faut faire une demande de droit d’option à la CPAM et faire passer votre activité d’intermittent en activité principale puis faire la demande de passage à la CPAM.
      Dans le cadre de votre activité, vous pouvez aussi étudier la solution du portage salarial.
      Belle fin de journée

      • Johann a dit :

        D’accord, merci beaucoup pour ces informations.

  • corinne a dit :

    bonjour
    je suis actuellement intermittent du spectacle maquilleur sfx et souhaiterais être en même temps auto-entrepreneur pour vendre des produits pouvez-vous me dire si je resterais au régime général de la cpam?
    Merci de bien vouloir m’éclairer.

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Corinne,
      S’il est possible de cumuler les deux activités, il n’est pas certain que vous resterez à la CPAM.
      Cela dépend de ce que Pole Emploi considérera comme votre activité principale. Si votre activité d’auto-entrepreneur reste secondaire, c’est à dire que votre chiffre d’affaire reste inférieur à ce que vous gagnez comme intermittent alors oui, normalement, vous resterez à la CPAM.
      Belle fin de journée

  • tomass a dit :

    Bonjour,
    lors de la déclaration mensuelle à pole emploi, doit-on déclarer le montant perçu lors de l’activite AE ou bien le montant perçu – les charges sociales (23,1%) ?

    ça fait une différence, car en AE on ne peut pas déduire de frais pro, mais on paie des charges…
    Merci de vos lumières

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Thomas,
      Il faudra déclarer le montant sans les charges.
      Effectivement vous payez des charges, mais si vous ne gagnez rien, vous ne payez rien, contrairement aux autres entreprises.
      Belle fin de journée

  • delphine a dit :

    bonjour, je suis technicienne intermittente du spectacle (monteuse et réalisatrice), et souhaiterais produire des films institutionnels en parallèle de mon activité. Est-ce considéré comme une activité similaire ?

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Delphine,
      Hélas oui, il s’agit même de la même activité à ceci prêt que l’un concerne le spectacle et l’autre des entreprises.
      Belle fin de journée,

  • Benjamin a dit :

    Bonjour,
    Je suis Assistant Layout junior en CDD en statut intermittent du spectacle (fin du contrat octobre).
    On me propose un travail d’assistant Storyboarder en statut auto entrepreneur à la suite (pour 3 mois).
    Je suis un peu perdu concernant mon statut d’intermittent :
    1 – A la fin de mon CDD faut il que je m’inscrive immédiatement à pôle emploi pour faire valoir mes droits aux ARE en tant qu’intermittent ?
    2 – si oui, le CA perçu dans le cadre de l’activité de storyboarder sera-t-il déduit du montant de mes ARE sur les trois mois ?
    3 – Enfin que se passera-t-il si au bout des trois mois je suis vraiment sans revenu ?
    Merci d’avance pour vos conseils.
    Cordialement.

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Benjamin,
      1 – Oui, il faut vous inscrire à Pole Emploi rapidement si vous voulez bénéficier d’ARE (dans le cas où vous auriez cotisé assez pour avoir un capital chômage).
      2 – Ce n’est pas une déduction pure mais l’ARE sera recalculé en effet.
      3 – Vous continuerez de bénéficier de votre ARE si vous avez un capital chômage et il faudra trouver d’autres missions ou un travail.
      Belle fin de journée,

  • L4rrY a dit :

    Bonjour,

    intermittent du spectacle depuis des années, je souhaite immatriculer une Micro-Entreprise dans une activité complètement différente.

    mes interrogations portent sur le calcul du montant reversé par Pole Emploi pour le Chiffre d’Affaire de la Micro-Entreprise

    les heures effectués en tant qu’intermittent je connais.
    Nombre d’heures X 1.4 / 8 = jours à retenir

    mais pouvez vous me donner le calcul précis à faire avec par exemple,
    un chiffre d’affaire de 500€ avec la Micro-Entreprise.

    je déclare mon chiffre d’affaire sur le web
    ensuite il se passe quoi ?

    Merci d’avance.
    Cordialement.

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour,
      Le calcul précis du montant de vos indemnités en parallèle d’une auto-entreprise est délicat. Cela dépend de votre activité.
      Nous aurons d’ici mi-octobre un simulateur en ligne qui vous permettra de voir combien vous recevrez. Notez que si vous gagnez plus de 70% du salaire sur lequel est calculé votre chômage, alors vous ne bénéficierez plus d’indemnités.
      Belle fin de journée,

      • L4rrY a dit :

        Bonjour,

        j’ai posé des questions autour de moi à ceux qui pratique déjà la Micro-Entreprise + l’intermittence du spectacle.
        j’ai contacté aussi le pôle Emploi Spectacle (qui est resté assez flou et expéditif),
        mais après le rassemblement de plusieurs « On Dit que… » + ce que m’a dit la plateforme spectacle, voilà ce que j’ai compris :

        il faut appliquer un abattement en % sur le C.A.
        71% pour une activité de vente de biens,
        50% s’il s’agit de prestations de services
        34% si votre activité est libérale

        le calcul à faire est le suivant : Exemple pour 500€ de Chiffre d’Affaire

        500 – Abattement 50% (pour moi) = 250
        250 / SMIC horaire brut (9.67€ en Aout 2016) = heures effectués
        donc 250 / 9.67 = 25.85 heures

        lors de sa déclaration mensuel au Pole Emploi
        on Ajoute une ligne pour notre activité de Micro-Entreprise :
        APNS, du 01 au 31, 25h, 250,00€

        25h x 1.4 / 8 = 4,37j

        résultat pour 500€ de C.A. Pole Empoi retire 4 jours d’ARE
        APNS = Activité Professionnelle Non Salarié

        aussi il faut envoyer son justificatif de Chiffre d’affaire.
        soit par voie postale à notre Pole Emploi spectacle,
        soit sur son espace Pole Emploi dans :
        Mes Échanges avec Pole Emploi > envoyer un document.

        Est ce que cela vous semble correct ?

        • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

          Bonsoir,
          En réalité, le calcul est délicat. Selon notre simulateur, pour un chiffre d’affaires de 500 euros pour un mois et en admettant que votre allocation mensuelle de base soit de 963 euros, vous percevrez 808 euros d’indemnité et perdrez 155 euros sur votre indemnité. Il est possible que le cumul avec l’intermittence rende le calcul encore plus délicat. De plus qu’en auto-entrepreneur, on ne comptabilise pas vos heures travaillées mais juste votre chiffre d’affaires alors que c’est l’inverse en intermittent.
          Pour l’envoi des documents oui c’est tout à fait correct.
          Belle fin de journée,

  • Lorenzo Dallai a dit :

    Bonjour ,
    Je suis danseur, intermittent du spectacle , je me suis inscrit autant que auto intrepreneur , pour pouvoir facturer ponctuellement des cours de yoga et de danse.
    Je dois faire ma déclaration mensuelle à la fin du mois d’août . Quelle est le calcule à faire pour trouver les jours travaillés et le montant autant que auto entrepreneur sur une somme de 630€
    Merci
    Lorenzo

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Lorenzo,
      Que représente la somme de 630 euros ?
      Belle fin de journée,

  • Claire a dit :

    Bonjour,

    Je suis actuellement inscrite au Pole Emploi non indemnisé. J’ai une opportunité pour être danseuse et peut-être chanteuse rémunérée sous le régime intermittent sachant que je n’ai pas encore le statut.
    A côté j’aimerais devenir auteur de livre et de musique en AE. Est-ce que les 2 statuts sont cumulables ? Pourrais-je prétendre au régime intermittent une fois mes heures faites (507 heures) et en parallèle continuer mon activité de vente de livre et musique en ligne ?

    Autre question : Puis-je cumuler plusieurs activités comme AE ? Exemple : Auteur de livre et musique, énergéticienne (consultation), atelier bien-être ?

    Merci pour vos précieuses réponses.

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Claire,
      A priori, vous pouvez cumuler le statut d’intermittent et le statut auto-entrepreneur. Néanmoins, pour devenir auteur de livre, il vaut mieux vous diriger vers l’AGESSA et la Maison des Artistes si vous souhaitez bénéficier de droits d’auteur.
      Vous pouvez en effet cumuler plusieurs activités avec la même auto-entreprise. Il faudra simplement tenir une comptabilité pour chaque activité.
      Belle fin de journée,

      • Claire a dit :

        Merci beaucoup pour vos réponses.
        Excellente journée

  • sandrine martinez a dit :

    Bonjour. je suis chanteuse en devenir d’intermittence et voudrais également devenir auto entrepreneur pour la vente de masques de théatre que je fabrique et la prestations de stage d’expression scénique et vocale. (vente et prestations de services). Dois je devenir intermitente avant d’etre auto entrepreneur, l’inverse, ou celà n’a pas d’importance ? De plus je m’interroge sur le montant des taxes. merci pour vos reponses. :)

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Sandrine,
      Cela n’a pas vraiment d’importance, vous pouvez cumuler les statuts sans soucis. En revanche attention, la fabrication de masques de théâtre est une activité artisanale. Il vous faudra donc suivre un stage obligatoire qu’on appelle le SPI (Stage de préparation à l’Installation) auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Ce stage peut être financé par Pole Emploi. Il sera donc nécessaire de prendre rendez-vous avec votre conseiller afin de lui en parler et de demander le financement.
      Belle fin de journée,

  • Bertrand a dit :

    Bonjour,

    Je me permet de laisser un commentaire car je me pose des questions sur ma situation.

    Je me suis déclaré auto-entrepreneur il y a quelque jour et je n’ai pas encore reçu mon numéro de SIRET. Mon activité notée principale est notée comme étant ‘Production musicale, video et graphique pour entreprises’

    J’ai réalisé un travail d’habillage sonore sur vidéo et m’apprête, pour le même client, à réaliser un travail de composition musicale pour sonorisation d’espace fermé.
    Si la première activité relève bien de mon régime AE, qu’en est-il de la seconde?
    Dois-je me déclarer intermittent du spectacle, ou mon régime auto-entrepreneur est-il compatible avec cette activité?

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Bertrand,
      Ces activités sont tout à fait compatibles avec le statut auto-entrepreneur, simplement, vous ne pourrez bénéficier de droits d’auteur.
      Il nous faudrait des détails sur votre dossier, notamment savoir si vous vous êtes déclaré en artisanal ou commercial ? Savoir si vous avez reçu une confirmation d’éligibilité ?
      Si vous faites de l’habillage sonore, vous pouvez tout à fait composer également mais ne bénéficierez pas de droits d’auteur.
      Vous pouvez tout à fait nous contacter par chat sur la page https://www.facebook.com/AutoEntrepreneurFr/ pour un suivi personnalisé.
      Belle fin de journée,

  • Sylvie a dit :

    Bonjour,
    je me permets de Vous contacter,car même après avoir consulté plein de fiches, sites et forums sur internet à ce sujet, ce n’est toujours pas très claire pour moi et ma situation précise….
    J´ai été chanteuse intermittente du spectacle pendant plusieurs années.
    Actuellement, je ne suis plus rémunérée par les ASSEDIC et ne perçois aucune autre aide. En tant qu’artiste je continue à déclarer mes activités sur scène en cachets d’intermittence (nombre insuffisant pour une nouvelle ouverture de droit selon l’annexe X).
    En tant que professeur de chant je dispose d’un CDI en conservatoire pour quelques heures par semaine.
    J’ai reçu plusieurs demandes pour animer des ateliers musicaux en milieu scolaire et dans différentes structures culturelles (associations, MJC etc…) mais il faudrait que je puisse facturer mes interventions ….

    Voici mes questions:
    Est-ce que je peux devenir auto-entrepreneur pour facturer mes services en tant qu’animatrice/enseignante/artiste intervenante ?
    Si oui, est-ce que je pourrai alors conserver mon CDI d’enseignante ?
    Si oui, quels domaine/statut devrais-je choisir pour l’enregistrement de mon activité d’auto-entrepreneuse ?
    Est-ce que je dois continuer à déclarer mes activités artistiques en cachets selon l’annexe X ou peux-je les faire passer en facturation aussi, une fois l’entreprise créé ?
    Merci d’avance pour Votre aide…. :-)
    Musicalement
    Sylvie

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Sylvie,
      Alors, rassurez-vous, vous pouvez cumuler ces différents statuts. Votre intitulé métier sera « animateur indépendant d’ateliers artistiques » et il s’agira d’une activité libérale. Votre centre de formalité des entreprises sera l’URSSAF.
      Il faudra déclarer les ateliers artistiques en auto-entrepreneurs et l’activité de chanteuse soit en intermittent soit à la maison des artistes. Il est important de différencier les activités.
      Est-ce que cela répond à toutes vos questions ?
      Belle fin de journée,

  • Rom1 a dit :

    Bonjour,

    Je voulais savoir si le fait de faire ses heures (pour avoir droit aux indémnités) ou non changeait qq chose au fait de pratiquer une activité de technicien en AE ou en intermittent.

    En gros est ce que l’on ne peut pas faire en même temps des heures payées au GUSO (par exemple) et une facture de presta en AE si on est pas indémnisé?

    Merci bien pour votre aide sur cette petite précision:)

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Romain,
      Il n’est pas possible d’exercer la même activité en intermittent et en auto-entrepreneur.
      Il faudra donc choisir entre les deux statuts. Les principales différences se situent au niveau de la couverture sociale (CPAM vs. RSI) et du fait que vous aurez un numéro SIRET en auto-entrepreneur.
      Il faut que vos deux activités soient bien distinctes pour pouvoir cumuler les deux statuts. Et si vous cumulez, les revenus auto-entrepreneurs n’influeront pas sur vos indemnités.
      Belle fin de journée,
      Belle fin de journée,

  • Philippe a dit :

    Bonjour,
    Je suis Chef Opérateur du Son intermittent du spectacle depuis des années. J’ ai fait un stage de pilote de drones pour prises de vues aériennes et j’ ai toutes les qualifications. Puis- je monter une auto entreprise pilote de drones prises de vues aériennes et(éventuellement montage ) en plus de mon activité de Chef Opérateur du Son Interrmittent ?
    Pour le Montage je ne l’exerce pas en tant qu’intermittent mais en amateur et il arrive que les sociétés pour lesquelles vous faites des prises de vues aériennes vous demandent un prémontage.

    merci pour votre réponse

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Philippe,
      Après un appel au Pole Emploi, il est effectivement possible de cumuler intermittent du spectacle en Chef Opérateur Son et auto-entreprise pour de la prise de vue par drones. Cela ne rentrera pas dans vos heures, tout simplement.
      Belle fin de journée,

  • Xavier a dit :

    Bonjour,

    Je suis actuellement intermittent du spectacle, en tant que technicien et aujourd’hui une société non française me propose du travail.
    Dois je également obtenir le statut d’auto entrepreneur pour facturé en légalité cette société ou existe t’il une autre solution?
    Merci d’avance.

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonsoir Xavier,
      Hélas, il n’est pas possible de créer une auto-entreprise pour la même activité que celle pour laquelle vous êtes intermittent.
      Vous pouvez quitter le statut d’intermittent pour créer une auto-entreprise et travailler à ce titre.
      Belle fin de journée et bon week-end,

  • CyB a dit :

    Bonjour,

    Chef opérateur intermittent, je souhaite facturer à la production le matériel camera mis à disposition pour les tournages via le statut d’autoentrepreneur. Ce sera donc pour de la location de matériel en parallèle de mon cachet d’intermittent.
    Es-ce possible?
    Si, à titre d’exemple, je touche un cachet de 1000€ et 500€ de facturer pour le matériel. Combien perdrais je d’allocation chômage?

    Merci beaucoup

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Cyril,
      S’il s’agit de location de matériel et que cette activité n’est pas praticable en intermittent, vous pouvez effectivement vous déclarer auto-entrepreneur.
      Votre indemnité sera recalculée en fonction de votre chiffre d’affaires. Quant au calcul exact, il faudra demander une simulation directement auprès de Pole Emploi.
      Belle fin de journée,

  • Maxime a dit :

    Bonjour,

    Je suis actuellement en train de faire mes cachets en tant que régisseur son et lumière dans un théâtre. Je voudrais arrondir mes fins de mois en attendant mon statut et si j’ai bien compris, il est possible que je sois micro entrepreneur en faisant de la livraison à vélo et cumulé les revenus. Celà va t il cependant jouer sur mon éligibilité au statut ? Vais je toucher moins de sous si mon revenu en tant qu’entrepreneur stagne autour des 400 euros mensuels ?
    Merci de votre attention.

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Maxime,
      En étant auto-entrepreneur en tant que coursier vélo, vous pourrez tout à fait être intermittent du spectacle.
      Belle fin de journée,

  • Pat a dit :

    Bonjour,

    Un jeune autoentrepreneur profession libérale (professeur de guitare) dont c’est la seule ressource (ou l’activité principale) peut-il faire quelques concerts et toucher un cachet déclaré comme musicien? Comment déclarer les somme touchées afin d’être dans la légalité vis a vis des organismes Urssaf, etc.? Pole emploi après consultation dit que c’est tout a fait possible, car les deux activités sont différentes même si elles font partie du même domaine mais pourtant rien ne semble clair sur les forum consacrés au métiers du spectacle. S’il touche un cachet avec une fiche de paie de la part d’un organisme ou d’une association agréée qui le déclare, que faire légalement avec cela? (il n’a pas le droit d’émettre de facture pour une prestation apparemment) Faut’il s’inscrire a Pole emploi, garder son activité d’autoentrepreneur et déclarer à pole emploi les quelques sommes touchées à chaque concert. On peut lui proposer une dizaine de concerts dans l’année. Il ne s’agit pas de devenir intermittent car le jeune n’aura pas assez de dates pour valider les 507 heures requises, mais simplement de pouvoir faire quelques concerts dans la légalité, parallèlement a son métier de professeur sans gêner les amis intermittents du spectacle, avec qui il va jouer. Quelle est la marche à suivre car c’est un véritable casse tête…Merci de votre aide et de votre réponse car rien n’est clair. Bien cordialement, bonne journée!

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour,
      Pour ce jeune artiste, il sera préférable de s’inscrire à la maison des artistes ou à l’AGESSA en plus des cours qu’il donne et ceci tout en étant toujours auto-entrepreneur et non intermittent du spectacle. Cela lui permettra de déclarer ce qu’il gagne en toute légalité.
      Belle fin de journée,

      • Pat a dit :

        Merci beaucoup ! Bonne fin de journée

  • sbordone a dit :

    bonjour,
    j’aimerai des renseignement sur le statut d’intermittent et d’auto entrepreneur. Je suis actuellement technicien machiniste pour la réalisation de décors. je souhaite me mettre aussi auto-entrepreneur pour le montage de décors et stand, vue que j’ai une qualification de machiniste sur mes fiches de paie, cela ne posera pas de problème pour mon auto entreprise en qualité de monteur/constructeur de décor ? j’ai plusieurs entreprise qui me prennent sous les deux régime different.

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour,
      Si vous êtes déjà intermittent du spectacle, il n’est pas possible d’être aussi auto-entrepreneur pour une activité qui peut être pratiquée en tant qu’intermittent. Vous pouvez pratiquez toutes les activités qui n’ont pas de rapport avec le spectacle.
      Belle fin de journée,

  • Burlot Matthieu a dit :

    Bonjour,
    je suis intermittent du spectacle en tant qu’assistant réalisateur, et j’ai créé une micro entreprise où je vends des diapositives. Mon soucis est que j’ai pas mal de frais pour honorer mes commandes. Du coup lorsque je déclare auprès de pôle emploi un CA de 2000 Euros, j’ai pas loin de 1000 Euros de frais à côté. En effet, si j’ajoute mes fournitures, ce que je doit payer au RSI tous les mois et enfin re-déclarer tout cela aux impôts pour encore payer sur mon CA , et bien il ne reste plus grand chose …. A quoi bon ?! Dois-je vraiment déclarer seulement mon CA et non mes frais ? Merci

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Matthieu,
      Hélas, vous ne pouvez déduire aucun frais en auto-entrepreneur. Peut-être pourriez-vous augmenter vos marges ? Si vous gagnez bien vous pourrez sortir du statut auto-entrepreneur et déclarer des frais avec une autre structure d’entreprise. A vous de faire les calculs pour voir ce qui est le plus rentable.
      Belle fin de journée,

  • JL a dit :

    Bonjour, je voudrais devenir intermittente du spectacle en tant que chanteuse et devenir auto-entrepreneur pour créer mon agence de communication. Est-ce possible?
    Merci d’avance

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour,
      Vous pouvez tout à fait créer une auto-entreprise pour une agence de communication tout en restant intermittente du spectacle.
      La seule restriction en ce qui concerne le cumul de ces deux activités est que l’activité auto-entrepreneur ne soit pas éligible au statut d’intermittent.
      Donc aucune restriction dans votre cas.
      Belle fin de journée,

  • Girardon a dit :

    Bonjour,

    Je possède le statut de salariée, ainsi que celui d’auto-entrepreneuse depuis plusieurs années. Le second me permettant ponctuellement des revenus complémentaires.
    Indépendante depuis 2 ans, je vais faire ma première demande au régime d’intermittente. Avant d’envoyer mon dossier de demande, je voudrai savoir si je dois ou pas clôturer mon compte d’auto-entrepreneuse.
    Mon statut d’autoentrepreneuse (APE 9003 B, AUtre activité artistique) et mes fonctions rémunérées aux cachets sont approximativement identiques, soit la réalisation de films.

    Pôle -Emploi spectacle m’informe que les deux statuts sont tout à fait compatible, or j’ai lu à plusieurs reprise que si l’activité d’auto-entrepreneur était la même que celle réalisée en tant qu’intermittent cela n’était pas légal.

    De fait, où est la bonne réponse ?

    N’utilisant que très peu la facturation en autoentrepreneuse, n’est-il pas préférable de fermer ce compte afin d’éviter de me voir refuser l’intermittence au motif d’une activité semblable en auto-entrepreneuse ou encorde d’éviter les déclarations mensuelles plus complexes , etc…

    Merci de votre aide,

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour,
      Il n’est pas illégal de pratiquer la même activité de deux façons différentes. En revanche, il est illégal de pratiquer la concurrence déloyale.
      Si vous utilisez peu votre auto-entreprise, c’est surtout pour les éventuelles taxes que cela ne sera pas nécessairement rentable (notamment la cotisation foncière des entreprises). Techniquement, vous pouvez garder votre statut, mais est-ce vraiment intéressant pour vous ? Comptez-vous encore avoir des missions à facturer en dehors de votre statut intermittent ?
      Belle fin de journée,

      • Girardon a dit :

        Bonjour,

        Merci pour votre prompte réponse.

        Je me permets de revenir sur le fait de cumuler les deux régimes (AE et intermittent) suite à plusieurs retours de conseillers juridiques, qui m’ont informé du contraire, si l’activité d’auto-entrepreneuse et celle exercée sous le statut d’intermittente sont identiques, cela n’est pas légal.
        L’artiste ou le technicien du spectacle exerçant son activité de salarié, ne peut pas se déclarer auto-entrepreneur pour la même profession.
        CEPENDANT, s’il souhaite exercer une autre activité artisanale, commerciale ou libérale sans rapport avec l’activité de travail exercée, alors le cumul du statut intermittent du spectacle et du régime auto-entrepreneur est possible.

        Selon l’article L 7121-3 du code du travail.

        Et pour répondre à vos questions, je privilégie toujours le statut salarié – intermittente à la facture. Et plus je réfléchis plus je pense que cela n’est pas intéressant pour moi de garder mon activité d’AE… et de cumuler les déclarations, les charges, etc…

        Bon après-midi

  • Martin a dit :

    Bonjour,

    Je suis auto-entrepreneur (AE)et je suis également payé en cachet dans autre activité. je ne comprend pas comment faire ma déclaration mensuel à pôle emploi. Il faudrait pour le l’intermittence déclarer le nombre d’heures et la rémunération brut et, pour le chiffre AE, mettre le recette du mois en indiquant 1h travaillée. En conséquence, je me vois mal mettre tout ça dans le même panier, j’ai raison, non? quelqu’un aurait-t-il la solution?

    Merci pour votre aide !

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour,
      Il vous faudra effectivement déclarer séparément les heures travaillées pour l’intermittence et les revenus de l’auto-entreprise.
      Pour l’auto-entreprise, vous devez fournir vos factures à Pole Emploi afin de justifier vos prestations.
      Est-ce que vous avez pris rendez-vous avec votre conseiller Pole Emploi pour faire un point sur votre situation ?
      Belle fin de journée,

  • laura a dit :

    Bonjour,
    Comme le dit cet article, le cumul des allocations de l’intermittence est possible avec le salaire d’auto entrepreneur mais implique une déduction des allocations. On m’a expliqué récemment que cet argent déduit n’est pas totalement « perdu » puisque la date de fin des allocations chômage recule en fonction de ce qui a été déclaré en tant qu’auto entrepreneur. En gros, si l’on travaille 50 jours, cela fait reculer de 50 jours la date de fin des allocations chômage. Qui peut me confirmer cela?

    • Auto-Entrepreneur.fr a dit :

      Bonjour Laura,
      Effectivement, quand vous devenez demandeuse d’emploi, vous disposez d’un capital.
      Les indemnités sont donc reportées. De même que si votre auto-entreprise fonctionne très bien et que vos indemnités sont stoppées, elles seront conservées jusqu’à ce que vous en ayez de nouveau besoin.
      Pour en bénéficier, vous devrez déclarer vos revenus à Pole Emploi tous les mois.
      Belle fin de journée,

      • laura a dit :

        Merci à vous pour votre réponse

  • Ossian a dit :

    Attention j’ai l’impression qu’il y a une grosse erreur dans le calcul des jours non indemnisable : la circulaire N°2009-12 du 6 mai 2009 (http://www.unedic.org/sites/default/files/ci200912.pdf) donne la formule suivante page 14/35 :
    Rémunération brute mensuelle
    procurée par l’activité réduite divisé par SJR
    =
    Nbre de jours non indemnisables au cours
    du mois civil

    Ce n’est donc pas le SMIC qui est en diviseur mais bien le SJR (Salaire Journalier de Référence) et cela change tout… surtout pour le chef opérateur de l’exemple qui doit plutot avoir un SJR de 250€ minimum

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*