Suivez-nous :

Bouille Auto-Entrepreneur *16 : Santillane

SantillaneBouilleAutoEntrepreneur

Après un parcours professionnel dans des environnements multi-culturels et internationaux, Santillane à fait de sa passion son métier. Spécialiste de la culture japonaise, elle a décidé de se lancer en tant qu’auto-entrepreneur il y a quelques mois.

1) Qui êtes-vous ?

Bonjour, je m’appelle Santillane. J’ai 37 ans. Je suis passionnée par le Japon depuis que j’ai commencé à apprendre le japonais au lycée  – autant dire que cela ne date pas d’hier … ;-)

Entre ma licence de japonais et mes études en Ecole de Commerce, je suis partie étudier sur place,  à l’université de Nagoya. J’ai ensuite travaillé en France et au Japon au sein de diverses entreprises à des postes en relation avec le Japon, l’international, ou la formation.

En 2013, riche de ces expériences, j’ai souhaité monter ma propre entreprise, et contribuer à développer les liens entre nos deux pays…. et réaliser ainsi mon rêve : faire de ma passion mon travail !

Et autant joindre l’utile à l’agréable, donc j’en ai profité aussi pour gagner en qualité de vie : j’ai quitté la région parisienne et j’ai choisi d’aller m’installer du côté de Valence, petit coin de France que j’affectionne particulièrement !

2) Que faites-vous ?

Quand on me demande en quoi consistent mes activités, j’aime répondre que je suis une sorte de pont culturel et linguistique entre le Japon et la France !

Concrètement, je forme des Français à la langue japonaise et à la manière de travailler avec les Japonais ; à l’inverse, je forme aussi des Japonais à la langue française et à notre culture. Je fais tout cela en présentiel, mais aussi à distance grâce à des outils comme Skype !

En ce moment, je prépare un séjour d’immersion culturelle et linguistique à la carte destiné aux Japonais qui s’intéressent à la France. L’objectif est de leur offrir un parcours complet sur une semaine, adapté à leur rythme et à leur niveau, de la linguistique à la découverte du patrimoine local et de la culture française, le tout avec une personne pouvant leur décrypter les codes et les accompagner logistiquement parlant – ça, c’est moi !

Ce pan de mes activités me prend beaucoup de temps en fait aujourd’hui mais j’y crois beaucoup et il me tient vraiment à cœur : la Drôme et l’Ardèche ont tant à offrir qu’il serait vraiment dommage de ne pas en profiter !

Je conseille également des entreprises dans leurs relations soit avec la France soit avec le Japon, principalement en termes de communication interculturelle ou de naming.

Dans cette suite logique, je suis également amenée de temps en temps à réaliser des missions d’interprétariat, des travaux de traduction ou à écrire des articles sur le Japon.

Voilà, ce que je fais pour l’essentiel !

3) Fière de faire partie de la communauté des Auto-Entrepreneurs depuis ?

Oui, fière d’être auto-entrepreneure ! C’était un long parcours : j’ai préparé, mûri et organisé mon projet pendant 1 an. Les 4/5 derniers mois, je les ai consacrés à me rendre visible (parfois à effectuer du travail bénévolement aussi), à contacter des prospects, à activer mes réseaux pour monter des partenariats, et à aller chercher mes clients …

Je m’étais fixée pour but de créer mon statut tout début janvier 2014, ce que j’ai fait !

Ainsi, forte du travail effectué sur les derniers mois de 2013, j’ai pu débuter mon activité sereinement …

4) Pourquoi avoir choisi le régime AE plutôt qu’un autre type d’entreprise ?

De par sa simplicité ! C’est ce régime qui m’a décidée à me lancer. En fait, j’ai toujours voulu faire ce que je fais aujourd’hui. Mais la jungle des statuts, les difficultés à s’y retrouver dans tous ces méandres administratifs ont eu raison de ma volonté, pendant toutes ces années ….. et c’est finalement l’an dernier que je me suis décidée, car je me sentais enfin prête !

5) Quelles sont les plus grosses difficultés que vous avez rencontrées au départ ?

Le départ n’est pas si loin, mais je trouve que les plus grosses difficultés sont liées à l’information : ce n’est pas évident d’avoir les informations ou les conseils dont on a besoin pour gérer notre activité et notre statut, pas évident non plus de trouver ne serait-ce que le bon interlocuteur parfois sur certains sujets … C’est là qu’on se transforme parfois en Sherlock Holmes ! (rires).

SantillaneAuto-Entrepreneur2

6) Et depuis, comment ça se passe ?

Depuis, je continue sur ma lancée, avec enthousiasme et dynamisme !

Je donne mon maximum pour que mes clients soient satisfaits et continuent à me faire confiance. C’est primordial pour moi. Et tant mieux, pour le moment, ça marche !

7) Est-ce que c’est vrai que les Japonais ont tout piqué aux Chinois ?

Euh … ce n’est pas vraiment comme ça que je vois les choses ! Les Chinois ont eu historiquement une forte influence sur certains aspects de la culture japonaise, à commencer par l’écriture par exemple. Mais ensuite, chacun à continuer d’évoluer à sa façon.

8) San Seya, San Goku ou Naruto Kun ?

Ni les uns ni les autres ! Aussi bizarre que cela puisse paraitre, je ne suis pas très manga.  En fait, je suis plutôt ‘traditionnelle’ ; Sazae-san me plait plus.

9) Les 3 mots à connaitre absolument si on est auto-entrepreneur et qu’on travaille avec des Japonais ?

Inconstestablement : Meishi ! C’est un truc à ne jamais oublier au Japon : ses cartes de visite ! Essentiel, voire vital là-bas !

Ensuite, un à oublier : Sayonara ….. tout le monde connait ce mot mais l’utilise à mauvais escient ! En fait, au Japon, il signifie plutôt ‘adieu’ qu’’au-revoir’ …. Ce serait dommage que vos relations s’achèvent déjà là !!

Un compliqué : Dozo yoroshiku onegai shimasu, traditionnellement traduit par ‘enchanté’ mais qui, en fait,  remercie à l’avance votre interlocuteur pour la bienveillance qu’il voudra désormais bien vous manifester ….. autant dire qu’il est utile de le retenir ;-)

10) Le régime auto-entrepreneur est hors de danger, vous passez au bureau sabrer le sake ?

Chiche ! ;-)

11) Si je vous dis qu’Auto-Entrepreneur.fr et la coordination nationale des AE vont lancer un projet national intitulé “Entreprenez votre vie” pour promouvoir l’auto-entrepreneuriat en France, vous nous suivez sur les routes ?

Il faudrait m’en dire davantage mais de prime abord, je dirais pourquoi pas !

NDLR :  Vous trouverez toutes les informations ici ! ;)

12) Si vous aviez la possibilité de participer activement à ce projet, qu’aimeriez vous dire à vos amis AE et à tous les futurs créateurs ?

Il y aurait tant à dire !
Surtout ne vous découragez pas, ne baissez pas les bras, persévérez ! Essayez de réaliser vos rêves, de transmettre vos passions, alors vous ferez le plus beau des métiers chaque jour de votre vie …. 

L’avis de l’équipe A-E.fr :

Grâce à Santillane, nous serons les pros du « Dozo yoroshiku onegai shimasu »… En tout cas on y travaille.

Vous voulez être notre prochaine bouille ? Rendez-vous vite sur notre Facebook ou sur Twitter pour être tiré(e) au sort.

Pour voir toutes les autres bouilles auto-entrepreneur, c’est ICI

Premier Portail Auto-Entrepreneur de France. Auto-Entrepreneur.fr vous tient informé(e) de toute l'actualité concernant l'Auto-Entreprise.
Mot-Clé :

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*