Suivez-nous :

[Auto-entrepreneur et artisan] FEDAE et CAPEB débatent sur les différences entre le statut auto-entrepreneur et l’artisanat

Cette semaine c’est un débat entre Pascal Deffaugt, président de la CAPEB Haute Savoie (Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment) et Grégoire Leclercq, président de la FEDAE (Fédération des Auto-Entrepreneurs) qui a eu lieu sur la radio des entrepreneurs (widoobiz) au sujet du statut auto-entrepreneur dans le secteur de l’artisanat.

M Pascal Deffaugt,  président de la CAPEB Haute Savoie, qui défend les artisans souhaite un recadrage du statut auto-entrepreneur sans pour autant vouloir que le statut disparaisse.
Ces arguments sont clairs, les artisans sont pénalisés par des obligations envers leurs clients pour pouvoir s’installer (assurance décennale, garantie, obligation de diplôme…) alors que les auto-entrepreneurs n’ont pas toutes ces obligations.
Pour Pascal Deffaugt, le statut ne doit pas être supprimé car l’idée n’est pas d’empêcher les gens de travailler, ni de leur enlever la volonté de créer leur entreprise, mais de simplement retirer les activités réglementées du régime afin qu’il n’y est plus ce sentiment de concurrence déloyale.

En réponse à ces propos, M Grégoire Leclerq, président de la FEDAE, a indiqué qu’il pouvait évidemment comprendre que l’arrivée du statut d’auto-entrepreneur pouvait être vu d’un mauvais œil par les artisans, mais nie toute forme de concurrence déloyale car pour lui le statut auto-entrepreneur et un artisan inscrit au régime réel sont deux choses totalement différentes.
Au niveau des charges par exemple, l’auto-entrepreneur n’est pas imposé sur la même assiette, mais sur son chiffre d’affaires, que son entreprise soit rentable ou non,  qu’il ait beaucoup de charges ou non. Il sera imposé de façon forfaitaire sur son chiffre d’affaire, alors que l’entrepreneur du bâtiment au régime réel lui reversera des charges sur ses bénéfices, ce qui n’a  rien à voir.

De plus, au niveau de l’assurance il rappelle qu’il ne faut pas oublier qu’un auto-entrepreneur reste assujetti au droit commun et reste redevable à la souscription d’une assurance décennale lorsqu’il doit réaliser des travaux dans le bâtiment.

Au final, les deux hommes en sont venu à se demander si ils menaient vraiment le bon combat et on proposé de travailler ensemble pour favoriser la mise en place d’allègements administratifs et d’allègements sociaux à l’ensemble des petites entreprises et de prendre l’impôt à la source.

Le débat entre artisans et auto-entrepreneurs se poursuit mais les deux statuts pourraient bien faire un bout de chemin ensemble en faveur de l’entreprenariat global ! Le statut auto-entrepreneur semble bien protégé, merci Mr. Leclercq et  la FEDAE !

Premier Portail Auto-Entrepreneur de France. Auto-Entrepreneur.fr vous tient informé(e) de toute l'actualité concernant l'Auto-Entreprise.
Derniers articles par Auto-Entrepreneur.fr (voir tous)
Catégorie : Actualité

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*